141e Appel de Seydina Limamou : Bon Adjibo à tous les Sénégalais et de la diasporaParMangoné KA 15/03/2021 à 8:12

167
logo


La 141e édition de l’Appel de Seydina Limamou est célébré ce lundi 15 mars. Une commémoration en famille, au regard du covid-19 qui séjourne toujours au Sénégal.

Mesures barrières

“Que chacun célèbre l’appel dans sa localité avec les guides religieux”, a instruit, Mouhamadou Lamine Lahi, porte-parole du khalife général des Layénes, et descendant de Seydina Ababacar Lahi ibn Seydina Limamou Lahi (PSL). Et, ce lundi 15 mars,  le 141e Appel de l’Imam Mahdi sera célébré à Yoff et autres localités, à cause de la pandémie du coronavirus. Les autorités religieuses ont fait savoir que les mesures barrières seront respectées.

Le Comité d’organisation a maintenu le thème de la 140ème Édition : “Le rôle de l’éducation dans la lutte contre l’extrémisme”. Cet événement majeur de la communauté Layène du Sénégal sera l’occasion également de remettre au goût du jour les enseignements du Saint maître, Seydina Limamou Lahi Al Mahdi.

Farouche adversaire du culte des génies

Adjibo dahiya laye ya marsaral ins wal djin ini raasouloulahi ileykoum (« Venez à l’appel de Dieu vous, hommes et djinns, je suis l’envoyé de Dieu. L’arabe blanc s’est noirci »), disait en 1883, Le Mahdi.

Orphelin de père, Limamou Laye (1843-1909), pêcheur et agriculteur Lébou, perd sa mère et s’enferme, sans boire ni manger, trois jours durant et au terme desquels, il lança cet Appel éternel. Grande figure de l’Islam au Sénégal, qui s’est déclaré le Mahdi tant attendu ou l’Imam des « Bien Guidés », est le père de la confrérie soufie Layène.

Constant serviteur d’Allah, apôtre d’œuvres pieuses et farouche adversaire du culte des génies, le Saint-Homme s’est distingué par des miracles et guérisons et surtout par le combat pour l’unicité de Dieu, viatique de la confrérie qu’il a fondé et qui s’unit dans le blanc et le Laye. Ainsi, craignant son influence, le Colon l’assignera trois mois à résidence, sur l’île de Gorée, après l’échec d’une déportation au Gabon.

Grand nombre de phénomènes miraculeux

“Les actes de miraculeux de Seydinâ Limâmou sont plus nombreux que les étoiles et les graviers et les grains de sable. Sa venue annoncée par le prophète Mohamed (PSL) était attendue par tous les musulmans”. Dixit le  livre de Cheikh Makhtar Lô, docteur de l’Ilsam, « La vie de Seydina Limâmou Lâhi (PSL).

Selon cet exégète du Coran, Seydina Limamou a réalisé un grand nombre de phénomènes miraculeux.  Par un simple souffle de sa bouche, il faisait tomber une personne qui restait inanimée et inconsciente tant qu’il ne la réveillait pas.

Rappelé àDieu, le Mahdi dont on ne connait ni photo ni représentation figurée et qui laisse un livre en six parties, intitulé Sermon, fut enterré à Diamalaye. Son fils, Seydina-Issa Laye (1676-1949), hérita du califat pendant 40 ans.

Bon Adjibo à tous !