Accouchement d’Adji Sarr, face à face avec Sonko…: Les dernières révélations de Me ElHadj Diouf

0
32


Me ElHadji Diouf, l’avocat de la jeune masseuse, Adji Sarr, qui accuse l’opposant Ousmane Sonko de viols répétés et menaces de mort, a finalement lâché le morceau. «Dans cette affaire, on aura tout entendu», s’est-il, d’emblée, écrié, face à la presse, ce jeudi 6 janvier 2022. Poursuivant, il a relevé qu’ «on a dit qu’Adji Sarr a eu un enfant.» «C’est faux», a-t-il ajouté.
Par ailleurs, citant nommément un des avocats de la partie adverse, Me Ciré Clédor Ly, qui crie au «complot» dans cette affaire, il lui répond: «Je comprends qu’il puisse défendre son client mais il juge à la place du juge. Quand une affaire est pendante, on se met à la disposition de dame Justice. Les enquêteurs et les juges à quoi ils servent ? Depuis que je suis avocat, cela fait 30 ans, je n’ai jamais vu autant de manipulations opérées par des mercenaires ».
Sur sa lancée, Me ElHadj Diouf lance une boutade: «Si j’étais autorisé à parler du dossier, vous n’en reviendrez pas.»
Par ailleurs, Me ElHadj Diouf a raillé Ousmane Sonko qui soutient s’être rendu à Sweet Beauty pour des raisons médicales à cause de douleurs récurrentes au dos. «Adji Sarr ne peut pas soigner mais elle peut caresser», relèvera-t-il, d’un ton ironique.
Le face-à-face entre l’opposant et son accusatrice «sera déterminant», a-t-il lâché, soutenant, mordicus, qu’un «dossier doit aller jusqu’à son terme pour que nul n’en ignore la vérité.». «Adji Sarr réclame justice, a-t-il poursuivi. Elle veut être entendue à la barre. Pourquoi ont-ils peur de ce face-à-face ? Nous sommes pour un jugement équitable, transparent, sans agression, sans menace sur les juges».


Source: yerimpost.com