Affaire Kabirou MbodjeLes témoignages glaçants des victimes présumées

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Affaire Kabirou Mbodje : Les témoignages glaçants des victimes présumées
Quatre viols dont trois lors de la même soirée. C’est ce dont est accusé un Kabirou Mbodje, homme d’affaires sénégalais, PDG du groupe Wari. Comme le révèle Le Parisien dans un article du mardi 18 octobre 2022, le PDG a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire en attendant la fin de l’instruction. Trois femmes ont déposé plainte pour viols et agressions sexuelles qui auraient eu lieu lors de la même soirée. Il est au total accusé par quatre femmes de viols. C’était somme toute une soirée à l’origine presque banale pour de riches hommes d’affaires : champagne à flot, musique, petits canapés… la soirée a fini par se prolonger dans un appartement luxueux, avant que tout bascule. C’est lorsque l’une des invitées de la soirée à décider de raconter aux deux autres que le PDG lui a caressé les fesses avant de la violer dans l’escalier que les femmes se rendent compte qu’elles ont toutes les trois été violées.
La soirée commençait normalement. L’homme d’affaires était au restaurant avec sa compagne avant d’être rejoint par un autre homme d’affaires, accompagné de deux femmes. Ils sont ensuite rejoints par une troisième femme. Seulement, Kabirou Mbodje aurait voulu continuer la soirée et invite tout le monde dans un appartement du 16e arrondissement de Paris. Si l’accusé nie l’ensemble des accusations, le récit des femmes est tout autre. En effet, l’une d’elles, âgée de 22 ans, a raconté à son petit copain que l’homme d’affaires l’a violé alors qu’elle voulait partir. Elle en parle dès le lendemain aux deux autres femmes Elles aussi avouent avoir été violées. Alors qu’elles étaient seules avec lui, il a sauté sur l’une d’entre elles dans la salle de bain. Elle s’est débattue mais il l’a rattrapée pour la violer elle aussi sur le palier. La dernière femme raconte avoir été violée sur le canapé. Des lésions des parties intimes ont été découvertes sur l’une des trois femmes. En enquêtant sur l’accusé, les policiers découvrent qu’une autre procédure pour viol à son encontre est déjà ouverte. Selon l’accusé, les femmes se seraient jetées sur lui. Cependant, comme cité par Le Parisien : “Leurs témoignages sont très crédibles”selon une source proche de l’enquête.


Source: seneweb.com