Assemblée nationaleséance inaugurale, ce qui va se passer du début à la fin

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Assemblée nationale : séance inaugurale, ce qui va se passer du début à la fin
Les députés de la 14e législature de l’Assemblée nationale seront installés ce lundi. La séance s’ouvre à 10 heures, d’après L’Observateur, qui a recueilli l’éclairage de Moustapha Diakhaté, ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, sur toute la procédure.

La session démarre avec l’installation du bureau provisoire, qui va diriger la session jusqu’à l’élection du nouveau titulaire du perchoir. Le doyen d’âge en prendra la présidence. Il s’agit, pour la 14e législature de Aminata Dia de Benno, 78 ans, membre de l’Alliance des forces de progrès et ancienne membre du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT).

Elle sera assistée de deux secrétaires. La charge revient aux deux benjamins des députés : Sokhna Ba de Yewwi et Serigne Abo Mbacké Thiam de Wallu, tous les deux nés en 1990.

Après son installation, le trio lance l’élection du président de l’Assemblée nationale. La procédure se déroule sans débat sauf pour des questions de procédure relatives au scrutin en cours.

La première mission du bureau provisoire est de procéder à l’appel nominal des 165 députés, histoire de voir si le quorum pour l’ouverture de la session est atteint. Celui-ci est fixé à 83 députés (la moitié des parlementaires + 1).

Ensuite, on passe au dépôt des candidatures pour la présidence de l’Assemblée nationale. Trois ou quatre huissiers font le tour des sièges pour remettre à chaque député une enveloppe contenant les nombre de bulletins correspondant au nombre de candidats ainsi qu’un bulletin blanc.

S’ensuit le vote. Les députés sont appelés un à un. A la fin du scrutin, qui est secret, on compte le nombre de votants avant de passer au dépouillement. Si un candidat n’obtient pas la majorité absolue (83 députés) au premier tour, un second tour est organisé à l’issue duquel celui qui aura le plus de voix, quel que soit le nombre, est élu.

Ainsi prendra fin la mission du bureau provisoire. Lequel, avant de se retirer, installe le nouveau président de l’Assemblée nationale, qui va présider la suite de la séance.

Ce dernier va superviser l’élection (scrutin de liste) des autres membres du bureau : huit vice-présidents, six secrétaires élus et deux questeurs. Auparavant, au plus tard une heure avant l’ouverture de la séance, les mandataires des groupes déposent à bureau de l’Assemblée nationale les listes de candidats pour les différents postes.

Si aucune contestation n’est relevée, le scrutin est lancé. Dans le cas contraire, la séance est suspendue une heure avant de reprendre. Ce qui ne s’est jamais produit au Sénégal, d’après Moustapha Diakhaté.

L’installation du bureau de l’Assemblée nationale sera le point final de la session inaugurale de la 14e législature, issue des législatives du 31 juillet dernier.


Source: seneweb.com