Single Post

Au Bout Du Rouleau, Les Transporteurs De L’axe Casa-dakar Livrent Leur Ultime Avertissement à L’État

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Au bout du rouleau, les transporteurs de l’axe Casa-Dakar livrent leur ultime avertissement à l’État
Ce sont des essoufflés du Sahara qui ont tout perdu. Les transporteurs de l’axe Dakar- Casablanca rentrés finalement au pays vivent un nouvel enfer. Leurs biens et les marchandises appartenant à d’autres personnes ainsi que leurs voitures bloquées au niveau de la frontière marocco-sénégalaise lors de la fermeture des frontière au mois de mars dernier en raison du Covid 19, ont été confisqués et les marchandises qu’ils transportaient volées. Aujourd’hui de retour au pays, ils sont exposés à d’ innombrables problèmes et n’excluent pas des solutions radicales contre les Marocains établis au Sénégal si les autorités des deux pays ne prennent pas en compte leur situation.
Au bord du précipice, ils ont tenu à livrer leur un ultime message pour que leur situation soit prise en compte. Constitués d’une dizaine de personnes, ils se sont retrouvés devant la représentation marocaine sis à Mermoz à Dakar. Ces transporteurs qui assuraient les navettes et le convoyage de marchandises par voie terrestre entre le Royaume Chérifien et le pays de la Téranga continuent au bercail leur Odyssée amère.
Leur porte-parole s’explique : ” Nous avons choisi de venir ici devant la représentation marocaine au Sénégal car c’ est les actes posés par leurs compatriotes qui nous ont mis dans les galères que nous vivons depuis notre retour. On attendait la réouverture des frontières entre le Maroc et la Mauritanie à la zone tampon de Khandakhar pour récupérer nos voitures et les marchandises appartenant à des clients qu’on amenait vers le Sénégal. Mais à la date du 22 novembre, les Marocains sont venus dans cette zone et ont profité de la situation pour ouvrir nos véhicules pour brûler nos marchandises et emporter ce qu’ils pouvaient emporter puis ont confisqué nos véhicules et les ont ramenés en territoire marocain”.
Vivant des jours difficiles depuis ces faits car seulement les véhicules leur appartiennent, le reste était des colis et de la marchandise appartenant à des particuliers qui ont porté plainte contre eux, les font vivre dans  la pression pour récupérer leurs biens.
Ces transporteurs de l’axe Casa-Dakar par voie terrestre ont déclaré avoir saisi toutes les autorités du pays concernant cette histoire.
” On a saisi les consuls, les ambassadeurs , le ministre des Affaires étrangères madame Aissata Tall Sall, le directeur des Sénégalais de l’extérieur, sans réponse”.
Ces transporteurs Sénégalais sont formels : ce sont des autorités marocaines et non des bandits qui ont subtilisé leurs marchandises et qui ont confisqué leurs véhicules. Raison pour laquelle, en réponse à ces forfaits, ils ont tenu leur rencontre avec les journalistes devant la représentation marocaine à Dakar.
” Nous avons informé tous les chefs religieux, Serigne Abdou Karim Mbacke ,Cheikh Dieumb Fall tous. Mais nous nous adressons cette fois au chef de l’État du Sénégal Macky Sall car nous nous quittons à chacune de nos entrées de toutes les taxes de ce pays. On n’a pas choisi l’émigration clandestine, on a choisi ce travail. On peut bien s’en prendre aux intérêts marocains établis au Sénégal mais nous partageons beaucoup de valeurs avec ce pays jusque même dans la Tidiania. Nous demandons au président de la République de réagir au plus vite car nous n’écartons pas de passer à l’action. Et ceci tient lieu d’avertissement”, alertent-ils.