Bamba Dieye : “Le 3ieme mandat n’est pas un droit y renoncer n’est pas une faveur”ParBirama THIOR 24/03/2021 à 5:12

122
logo


Cheikh Bamba Dieye s’est invité, à nouveau, dans le débat sur un éventuel troisième mandat du président de la République, Macky Sall, en 2024. Dans un tweet, le député non-inscrit à l’Assemblée nationale du Sénégal a indiqué que le 3ieme mandat n’est pas un droit y renoncer n’est pas une faveur.

Le 3ieme mandat n’est pas un droit y renoncer n’est pas une faveur. La promesse de non poursuite à un décideur qui a fauté avec les deniers publics et le droit est une double peine infligé aux Sénégalais. Une injustice de trop parce qu’un tel acteur ne mérite aucun sauf conduit.”, a notamment tweeté le parlementaire. Le président Macky Sall entretient le flou quant à un éventuel troisième mandat.

Macky Sall

Il est au pouvoir depuis 2012 et avait entamé, en février 2019, ce qui est censé être son deuxième et dernier mandat. Pas de polémique autour d’un éventuel troisième mandat : c’est le mot d’ordre qu’il a imposé à son entourage. Une omerta qui a pourtant bien du mal à tenir.

Troisième mandat

La question d’un éventuel troisième mandat de Macky Sall est restée suspendue sur toutes les lèvres. A la suite des récentes émeutes ayant occasionnée une dizaine de morts, le Mouvement de défense de la démocratie (M2D) a demandé au chef de l’État de s’engager publiquement à organiser des élections locales en 2021, des législatives en 2022 et la présidentielle en 2024 dans « des conditions libres et démocratiques ». Il lui demande également de « reconnaître publiquement l’impossibilité constitutionnelle et morale » à briguer un 3e mandat.