Braquage à Sicap MbaoPhilip, le cerveau et ex-membre du gang d’Ino et Alex

0
62


Single Post
Braquage à Sicap Mbao : Philip, le cerveau et ex-membre du gang d’Ino et Alex
Il s’appelle Fily Sané. Son surnom est Philip. Il se présente comme le cerveau de la bande des huit braqueurs qui, dimanche dernier à Diamaguene Sicap Mbao, ont pris d’assaut le domicile d’un riche commerçant nommé Mamadou Samba Niang. L’opération a foiré.

Philip a eu moins de chance que ses sept acolytes, qui ont réussi à prendre la fuite après l’échec du braquage. Il a perdu connaissance après avoir reçu sur la tête un violent coup de brique à l’intérieur de la maison attaquée. Il sera lynché par les habitants du quartier avant d’être livré à la police.

Philip a été placé en garde à vue puis déféré au parquet du tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye. Il est poursuivi pour association de malfaiteurs, tentative de vol commis la nuit avec usage d’armes à feu, notamment.

Libéré en août 2021 après 22 ans de prison

Fily Sané a été élargi de prison au mois d’août 2021. Il venait de passer 22 ans derrière les barreaux pour un braquage remontant à 1999 et signé la bande à Ino et Alex dont il faisait partie, d’après son témoignage.

Ino et Alex étaient de redoutables braqueurs. Ils semaient la terreur au Sénégal. Le premier est mort en détention tandis que le second a été gracié en 2020.

Philip a été comme eux condamné à perpétuité. Au lieu de se ranger après qu’il a recouvré la liberté, il décide de reprendre les activités qui l’avaient mené en prison. Il confesse : «Je suis allé m’installer à Fass Mbao à ma sortie de prison avant de me marier. Je suis allé ensuite emménager dans une maison à Boune avec ma petite famille. J’ai reconstitué une nouvelle bande avec des amis pour continuer à braquer et cambrioler.»

Noms de code : Dakar, Médina, Kaolack…

Les Échos rapporte que Philip et sa bande avaient des noms de code. Des noms de ville, pour la plupart : Dakar pour Mame Cheikh D., Médina pour Saër, Kaolack pour Jorge et Ngabou pour Ifra S., qui est également appelé Thiaw Nguel.

Le journal révèle que ces derniers ont signé plusieurs braquages : ils ont emporté 60 millions de francs CFA lors d’une opération à Mbao Ville Neuve. A Touba, l’attaque d’un magasin leur a rapporté 15 millions. A Sicap Mbao, ils ont volé 25 millions à un ressortissant malien qui a croisé leur chemin à bord de sa moto. A Pire, ils ont dérobé 10 millions d’un établissement financier.

La bande a loupé son coup à Diamaguene Sicap Mbao dimanche dernier, mais Philip est le seul à être arrêté. La police a trouvé sur lui un pistolet automatique Mac 50, un chargeur à munitions pour 9 mm, deux cartouches de carabine à plomb de 12 mm et une bombe anti-agression. Ce matériel est sous scellés.

Dans un premier temps, le cerveau présumé de la bande a refusé de coopérer avec les enquêteurs. Les Echos informe qu’il a déclaré, pour se justifier, craindre des représailles de ses acolytes. Il changea d’avis, d’après lejournal, en balançant ses camarades et en détaillant leur mode opératoire.


Source: seneweb.com