Cas Souleymane Fall (hacker): Moustapha Ndiaye (Transpay) brise le silence et accuse des autoritésParKhalil Kamara 03/01/2021 à 8:53

Cas Souleymane Fall (hacker): Moustapha Ndiaye (Transpay) brise le silence et accuse des autoritésParKhalil Kamara 03/01/2021 à 8:53

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Mouhamadou Moustapha Ndiaye est le patron de Transpay Innovation Project. Il était l’invité de Senego. L’informaticien est revenu, “de fond en comble” sur le différend qui l’oppose avec son désormais ex-protégé, Souleymane Fall, actuellement en prison pour avoir “bloqué”, de nouveau” le système de distribution de tickets dans les bus. Ce qui avait occasionné, d’ailleurs une sortie de sa mère.

“Manipulation…”

Interrogé par Senego, le patron de Transpay a donné sa version des faits et considère son “fils adoptif” comme victime de manipulation de la part de “grosses pointures”, d’autorités qui seraient “jaloux” de son succès. Il situe surtout le problème au niveau du brevet d’exclusivité de la billetterie dans les transports urbains et la collecte de taxes municipales. Brevet délivré par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi).

Contrefacteurs…

Et au fil du temps, il constate que des personnes foulent aux pieds les dispositions de l’article 7 de la Propriété Intellectuelle de l’annexe 1 de l’accord de Bangui révisé 1999 portant sur les brevets d’inventions. Pointe-t-il du doigt le directeur des opérations du CETUD, Monsieur Ababacar FALL qui, dit-il, a tissé des alliances conjoncturelles avec des contrefacteurs complices, pour lui mener la guerre…

Rappel…

Pour mémoire, un jour, les dirigeant du CETUD, entre autres l’ont appelé pour la signature de la charte billettique qui l’astreindrait à de nouvelles exigences préfabriquées dans le seul but de le “mettre en difficulté“.

Le jeune hacker…

Souleymane Fall, c’est le jeune informaticien qui a remporté le prix du meilleur hacker sénégalais aux Security Days. Ce, après sa sortie de prison, pour avoir révélé une faille du système de fréquence de la Division spéciale de la cyber sécurité (Police). Ce qui lui avait valu son incarcération. Il fera un an de prison. ​Il ne s’arrêtera pas là. Le jeune hacker s’en serait encore pris à l’entreprise de son ex-employeur, Transpay qui gère un parc de 1400 bus, en infectant le système. Un blocage qui a occasionné une perte de plusieurs millions à l’entreprise qui a porté plainte contre X. Il sera de nouveau envoyé en prison.

Regardez :