CasamanceBraquage sur la RN4Témoignage d’un conducteur contraint à l’arrêt

0
67


Single Post
Braquage en Casamance, entre Badioure et Oulampane
La situation est loin d’être apaisée en Casamance. En effet, selon les informations de la Rfm, ce matin, un conducteur de véhicule particulier a été contraint à l’arrêt par des tirs venant d’hommes armés supposés appartenir à la faction de Salif Sadio. Sur les ondes de la Rfm, le conducteur traumatisé revient sur les circonstances de l’attaque.

« Je suis venu jusque après Badiouré et j’ai vu des individus sortir dans le buisson. Immédiatement je me suis arrêté en faisant une marche arrière. Ceux qui étaient devant ont essayé de tirer sur moi et ceux qui étaient derrière ont tiré sur les pneus. J’ai essayé de maîtriser le volant. Je suis sorti du véhicule en levant mes mains en l’air. Ils m’ont demandé pourquoi je fuis. J’ai répondu parce que j’ai peur. Ils étaient plus d’une vingtaine d’individus armés avec des lance-roquettes et autres. Ils m’ont encerclé avant d’immobiliser ma voiture et dépouiller tous mes biens », raconte la victime.

Le chauffeur d’ajouter : « C’est après 35 minutes, en partant à la brigade de gendarmerie de Bignona pour faire une déposition de plainte que j’ai rencontré 05 voitures de l’armée en partance vers les lieux où a eu lieu le braquage pour ramener la sécurité ».


Source: seneweb.com