Commission ad hoc : “Nous n’avons pas pour vocation d’entendre Adji Sarr”, Adji Mergane KanoutéParBirama THIOR 21/02/2021 à 0:03

9
logo


Les députés de l’opposition qui demandent une audition de Adji Sarr doivent déchanter. Cela n’est pas prévu par le règlement intérieur, a précisé samedi, la député Adji Mbergane Kanouté, membre de la commission ad hoc. Selon la parlementaire, l’Assemblée nationale n’est pas un tribunal et la non-présence de Ousmane Sonko devant la commission ad hoc ne constitue pas une entrave.

Adji Mergane Kanouté est formelle sur les auditions de l’Assemblée nationale. Selon la député, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne prévoit pas une audition d’une personne autre qu’un député pour la commission ad hoc. Elle rappelle l’article 52 dudit règlement qui stipule que la commission doit entendre le député intéressé, lequel peut choisir comme défenseur un de ses collègues. “Il n’a jamais été question que Adji Sarr soit auditionnée par la commission ad hoc. L’Assemblée n’est pas un tribunal. Nous n’avons pas pour vocation d’entendre Adji Sarr parce que l’Assemblée nationale n’est pas un organe judiciaire. Aucune commission ad hoc n’a eu à entendre une personne autre qu’un député. Donc, c’est notre honorable collègue Ousmane Sonko qui a été convoqué pour l’audition.“, a-t-elle déclaré sur Rfm.

Présence de Ousmane devant la Commission ad hoc

La député a souhaité que Ousmane Sonko puisse répondre à la convocation de la commission ad hoc afin qu’il soit entendu, vu que ladite commission a été installée et ses membres désignés par des collègues députés. “Le rapport que nous allons déposer, c’est ce rapport que nous allons amener en plénière pour la suite à donner. Donc, il serait important que notre collègue puisse venir répondre à notre convocation“, a expliqué Mme Kanouté.

A lire : Affaire Sweet Beauté : Pastef Mbao dénonce le “kidnapping” de Dahirou Thiam

Absence de Ousmane Sonko devant la Commission had hoc

Donc, que le collègue honorable Ousmane Sonko soit présent ou non à notre rencontre, ne va pas arrêter les travaux entamés par la commission ad hoc“, a conclu Adji Mergane Kanouté.