Conjonctivite et Covid-19Les éclairages de l’ophtalmologue Papa Mamadou Ndiaye d’Abass Ndao

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Conjonctivite et Covid-19 : Les éclairages de l’ophtalmologue Papa Mamadou Ndiaye d’Abass Ndao
Les cas de conjonctivite inquiètent. Ils sont nombreux et la contamination est rapide. Pis, actuellement, beaucoup associent cette maladie aux signes du coronavirus.

Médecin et chef du Service d’ophtalmologie de l’hôpital Abass Ndao, le docteur Papa Mamadou Ndiaye a livré un diagnostic sur ce problème. Ce, lors du point quotidien sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, ce jeudi 26 août, dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

«A l’heure actuelle, il y a une conjonction de deux factuelles. Il existe une épidémie qu’on appelle le corona et une autre qu’est la conjonctivite qui fait que la population est un peu affolée et pose un certain nombre de question», a-t-il introduit.

«Quand on est atteint de coronavirus, il peut y avoir au départ des signes oculaires»


Egalement président de la Société sénégalaise d’ophtalmologie, il a déclaré que la première chose qu’il faudrait d’abord comprendre, c’est que le coronavirus a effectivement des corrélations avec l’œil. «Parce que l’œil est le miroir de l’organisme et on a précisé que depuis le départ, le virus est présent dans les larmes des sujets atteints de coronavirus, même s’ils n’ont pas de signes oculaires. Ce qui fait que l’œil est un organe de pénétration de cette maladie. Donc, ce n’est pas étonnant qu’au-delà des masques, on conseille au personnel médical et ceux qui sont dans les réanimations et qui prennent en charge ces malades, de se protéger avec des lunettes assez spéciales», renseigne le Dr Ndiaye.

Le spécialiste ajoute que l’autre particularité avec cette maladie «est que quand on est atteint de coronavirus, il peut y avoir au départ des signes oculaires».

«Les patients qui sont atteints de coronavirus peuvent développer un certain nombre de signes que les ophtalmologistes peuvent reconnaître. Il peut s’agir de rougeur. Ces patients peuvent se plaindre d’une impression des yeux qui sont secs. Ils peuvent avoir des tuméfactions au niveau des yeux et, quelquefois, on trouve des lésions qui sont beaucoup plus évoluées, par exemple au niveau de ce qu’on appelle l’UV ou la rétine de ces patients», signale-t-il.

Ces signes qui ne sont pas en rapport avec le coronavirus


Cependant, l’ophtalmologue avertit que certains signes ne sont pas en rapport avec le coronavirus, mais ils sont en rapport avec le contexte de la réanimation et la position qu’on fait adopter à certains patients pour leur éviter les problèmes respiratoires.

«Maintenant, poursuit-il,  il y a le problème de la conjonctivite. C’est l’atteinte de ce qu’on appelle la conjonctive qu’on appelle en général le blanc de l’œil. C’est la partie blanche qui recouvre le globe oculaire. Dire qu’il y a conjonctivite, c’est dire qu’il y a une inflammation de cette partie blanche qui tapisse le globe oculaire et qui est sous les papillaires».

Selon lui, cette inflammation a plusieurs origines. «Cela peut être d’origine traumatique, infectieux, des bactéries, des parasites. Attention ! Quand on dit conjonctivite, cela veut dire que le plus souvent, on voit une rougeur ou des taches qui sont quelquefois hémorragiques. C’est le cas du virus qu’on appelle entérovirus et qui donne l’épidémie qu’on appelle ‘Apollo’, parce que cela avait coïncidé avec une mission Apollo», enseigne-t-il.

Le docteur Papa Mamadou Ndiaye d’avancer qu’en général, il y a des conditions climatiques qui font qu’en début d’hivernage, il y a souvent cette épidémie au Sénégal. «Quand on dit qu’il y a conjonctivite, il y a en général un petit larmoiement et on a peur de la lumière. Mais attention, il y a deux signes négatifs importants pour les pharmaciens et pour les autres médecins qui ne sont pas ophtalmologistes qui reçoivent les patients», dit-il. 

«Si une personne se plaint de conjonctivite…»


Avant d’affirmer : «La première chose qui peut être difficile à quantifier, c’est que quand on a une conjonctivite, on n’a pas mal. Il y a une curie certes, on a une sensation de corps étranger. Mais, théoriquement, on n’a pas de douleurs. Le deuxième signe négatif est si on a nettoyé ses yeux, la conjonctivite ne baisse pas la vision. Donc, la vision de la personne n’est pas altérée en cas de conjonctivite.»

Le chef du Service d’ophtalmologie de l’hôpital Abass Ndao de souligner que la première leçon à tirer, est qu’il est dangereux de dire que tous les yeux rouges sont des conjonctivites.

«Si une personne se plaint de conjonctivite qui traîne sur plusieurs jours, qu’elle a mal et sa vision a baissé, il faut qu’elle soit vue le plus rapidement possible par un ophtalmologiste. Si l’œil est rouge, il est douloureux, la vision a baissé, cela peut entrainer une perte de la vue en quelques semaines. Il faut faire attention, c’est quelque chose qui est important».


Source: seneweb.com