Single Post

Coopération Avec Le Sénégal : L’espagne Réitère Son « Attachement à L’immigration Légale, Ordonnée Et Ouverte »

Perfect chest workout
Perfect chest workout
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Coopération avec le Sénégal : L’Espagne réitère son « attachement à l’immigration légale, ordonnée et ouverte »

En visite de deux jours au Sénégal, Madame Arancha Gonzales Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération a été reçue, avec sa délégation, par son homologue sénégalais, Madame Aissata Tall Sall. Au menu de cette visite de deux jours, la coopération bilatérale et la gestion des flux migratoires, sanctionnée par une signature de convention.

« Tolérance zéro avec les mafias »

Les locaux du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur ont servi de cadre, ce dimanche, à une signature de convention sur la sécurité sociale entre l’Espagne et le Sénégal. Arancha Gonzales Laya a d’emblée magnifié les « Excellentes relations bilatérales » entre le Sénégal et l’Espagne, avant de réitérer ses ambitions de booster le multilatéralisme.

Avec plus de 70.000 Sénégalais en Espagne, « une des plus grandes communautés africaines dans notre pays, avec beaucoup d’espagnols résidents au Sénégal », l’Espagne entend densifier sa coopération avec le Sénégal. Arancha Gonzales Laya a ainsi réitéré l’attachement de son pays à œuvrer pour la paix et la stabilité au Sahel, mais aussi à donner une impulsion à l’économie dans les deux pays, avec des investissements sur l’agro-développement, les infrastructures et voiries au Sénégal entre autres.

S’exprimant au cours d’un point de presse conjoint, elle a aussi voulu délivrer, devant son homologue, « un message très clair de notre attachement à l’immigration légale, ordonnée et ouverte. Nous venons de signer un accord qui va permettre aux Sénégalais établis en Espagne de porter leurs pensions quand ils décident de quitter l’Espagne, mais aussi un message très clair que nous voulons donner ensemble, de tolérance zéro avec les mafias qui trafiquent des être humains », dira-t-elle au sujet de l’émigration clandestine qu’elle qualifie de « drame que subit le Sénégal comme d’autres pays ».

« Nous voulons surtout encourager l’immigration légale et les investissements espagnols au Sénégal pour son développement », renchérit la diplomate.

Pour Aissata Tall Sall, il s’agit de faire avancer le partenariat entre les deux pays dans de nombreux domaines tels le soutien à l’agriculture, l’industrie, le soutien au Plan Sénégal émergent (PSE) et surtout « cette convention autour de la sécurité sociale qui permet à nos compatriotes qui ont vécu en Espagne, qui y ont travaillé, en rentrant, de porter leur retraite et leur sécurité sociale ». La cheffe de la diplomatie sénégalaise a salué « Une convention innovante que nous devons porter en exemple auprès des autres pays ».

Plaidoyer pour « un traitement digne et humain » des migrants

Au sujet de l’émigration irrégulière, dira Me Aissata Tall Sall, « Le Sénégal a un gouvernement responsable sur cette question. Sa responsabilité, c’est d’abord, à l’interne, de donner les mécanismes qu’il faut pour endiguer l’émigration irrégulière, de soutenir sa jeunesse, ce facteur extrêmement important de notre société pour qu’elle puisse trouver ici les moyens de vivre, de s’épanouir et de se prendre en charge ». Mieux : « Sa responsabilité, c’est, une fois nos jeunes partis sur ces îles, de faire en sorte que demain, cette jeunesse-là soit prise en charge », par « un traitement digne et humain », insiste la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Arancha Gonzales Laya dit avoir eu, avec son homologue, un entretien « d’une manière franche et directe ».

Au cours de son séjour à Dakar, elle a été reçue par le Président de la République, Macky Sall. La ministre espagnole a, auparavant, visité un détachement de la Guarda civil espagnol stationnée au port de Dakar.



SÉLÉCTION DE LA RÉDACTION