Coopération : La Suisse Dévoile Sa Nouvelle Stratégie Au Sénégal

2
Single Post


Single Post
Coopération : La Suisse dévoile sa nouvelle stratégie au Sénégal

La confédération Suisse pose les jalons de ses actions dans le domaine de la coopération pour les quatre prochaines années en Afrique et au Sénégal. Cette stratégie se décline en cinq chapitres dont un dédié aux « Lionnes », à savoir les pays d’Afrique qui sont stables et qui veulent progresser vers davantage de sécurité, de prospérité et de durabilité. D’où le choix porté sur notre pays, le Sénégal, qui mérite sa place parmi les pays « Lionnes économiques », un concept suisse mettant en exergue le dynamisme et les opportunités sur le continent africain.

« Nous avons au Sénégal un partenaire stable qui joue un rôle majeur dans la sécurité régionale, qui est un hub de sécurité et de stabilité, pour nous c’est très important », déclare Ignazio Cassis, chef du département fédéral des Affaires étrangères de Suisse.

Il a par ailleurs loué les respects de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’homme très chers à son pays. Il rappelle également la coopération faite dans le domaine de la justice juvénile avec la formation de 60 professionnels de la chaire composés de juges, de psychologues, de procureurs pour appuyer la réponse de l’État sénégalais face aux défis de l’enfance. Une fierté pour la confédération Suisse qui énumère ainsi un bilan de ses actions des huit dernières années et qui entend poursuivre cette coopération pour les quatre années à venir.

La coopération entre la Suisse et le Sénégal date de 1929 à l’époque de la colonie du Sénégal et de 1961 à l’époque de l’indépendance, rappelle le ministre des Affaires étrangères Aissata Tall Sall.

La nouvelle stratégie diplomatique suisse, pour pouvoir collaborer avec tout le continent africain et particulièrement le Sénégal s’établit dans le domaine du commerce plus particulièrement dans celui de l’or.

Cette coopération existe également dans le domaine de l’enseignement durable et de la formation avec les écoles spécialisées qui préparent à des métiers sûrs. Le développement durable n’est pas en reste avec la signature de nouveaux accords pour ce qui concerne le suivi des accords de Paris pour le climat ou la Suisse sera à côté du Sénégal pour la mise en place de l’énergie verte et de l’énergie propre dans la banlieue, dans les villes périurbaines et dans le monde rural. Un accord qui concerne également les transports aériens pour qu’il y ait encore beaucoup plus de flux entre la Suisse et le Sénégal avec l’établissement de vols directs entre Genève et Dakar, note la ministre des Affaires étrangères du Sénégal.

« Ce dont nous sommes le plus contents dans le cadre de cette stratégie, c’est le choix porté par la Suisse sur notre pays le Sénégal, qui est considéré comme une « Lionne » dans le cadre du développement économique. Le Sénégal s’honore d’avoir cette place et nous allons travailler au renforcement de notre coopération économique qui est déjà importante mais que nous pouvons encore porter plus haut », concut-elle.