Coup d’Etat Guinée : Quand Ousmane Sonko alertait en 2020ParBirama THIOR 05/09/2021 à 18:18

0
144


En octobre 2020, le leader du parti Pastef/Les patriotes avait émis une alerte liée aux troisième mandats de Alpha Condé de la Guinée et de Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire. Onze mois, après le premier nommé est victime d’un putsch militaire. Ousmane Sonko qui exprime sa solidarité au peuple de Guinée prie que ces événements malheureux servent à assagir les candidats à un troisième mandat “suicidaire.”

Il y a un an à peine, j’avais alerté, face à la boulimie des ogres politiques qui s’agrippent au pouvoir en Afrique, surtout francophone. Je suis triste pour l’Afrique, pour ces peuples braves et résilients qui ne méritent pas ces leaders“, a d’emblée écrit l’opposant.

Euphorie et jubilations

A LIRE : Arrestation d’Alpha Condé – Thierno A. Sall : “Il y a une leçon à tirer…”
Le pire“, poursuit-il, “est que souvent, après l’euphorie et les jubilations qui accompagnent la chute d’un potentat, les citoyens déchantent, une fois qu’ils se rendent compte qu’ils sont revenus au point de départ : les nouveaux maîtres du jeu apparaissent rapidement comme de parfaites répliques des déchus, parrainés par les mêmes intérêts hostiles à la libération et l’épanouissement de l’Afrique.

Espoir et prière 

Et d’ajouter : “Espérons et prions qu’il n’en soit pas ainsi pour les pays frères de Guinée, Mali et Tchad…Prions enfin que ces événements malheureux servent à assagir les candidats à un troisième mandat suicidaire. Solidarité avec le peuple de Guinée !

Coup d’Etat 

En Guinée, les forces spéciales guinéennes ont affirmé dimanche 5 septembre avoir capturé le président Alpha Condé et « dissoudre » les institutions.


Source: senego.com