Covid-19/cfee Et L’entrée En 6e 2020 : Mamadou Tall Satisfait Du Dispositif Sanitaire Et Du Déroulement

Single Post
Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Covid-19/CFEE et l’Entrée en 6e 2020 : Mamadou Tall satisfait du dispositif sanitaire et du déroulement
Dans le cadre du déroulement des épreuves du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et de l’Entrée en 6e, session 2020, le ministre de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, a effectué, ce jeudi 20 août, une visite de supervision au niveau de quelques centres d’examen dans la région de Dakar. Ce, pour constater de visu le déroulement et le dispositif de prévention et sanitaire mis en place pour éviter la propagation de la pandémie de Covid-19.
A la tête d’une forte délégation composée notamment du Gouverneur de Dakar, de ses collaborateurs, de maires de communes, de partenaires sociaux, de parents d’élèves, la tutelle s’est rendue d’abord à l’école élémentaire de HLM Grand-Yoff, sise dans l’Inspection de l’éducation et de la formation (Ief) des Parcelles assainies et sous la tutelle de l’Inspection d’académie (IA) de Dakar, avant d’atterrir à l’école élémentaire Apix Guinaw Rails Sud, située dans l’Ief de Pikine et qui est sous la tutelle de l’IA de Pikine-Guédiawaye.
Dans ces deux centres d’examen, c’est un dispositif sanitaire impressionnant qui a été mis en place pour protéger les potaches contre le virus. Le port du masque de protection est obligatoire pour accéder aux lieux. A l’entrée, après le lavage des mains à l’eau et avec du savon, chaque candidat se soumet à une prise systématique de la température. Et une fois en salle, l’élève se désinfecte les mains avec du gel hydro-alcoolique avant de prendre place. Ici, les candidats sont assis un par table avec le respect strict de la distanciation physique. Les regroupements sont bannis à l’intérieur comme à l’extérieur de chaque centre d’examen.     
«Tout se passe très bien»
A l’issue de sa visite, le ministre a constaté de visu que «tout se passe très bien». «Nous avons constaté, à Dakar comme à Pikine, que tout se passe très bien. Les mesures barrières et le protocole sanitaire sont bien respectés», a-t-il souligné.
Et d’ajouter : «Nous avons fait le tour des classes et les élèves me disent que les épreuves sont abordables pour le moment».
Satisfecit par rapport au déroulement des épreuves
Mamadou Talla s’est félicité également par rapport au déroulement des épreuves de cette première journée au niveau national. Car, dit-il, les échos qu’il dit avoir eu au niveau des Inspections d’académie montrent que «tout se passe très bien». Une situation à laquelle il s’est dit «très satisfait» car, pour lui, ce n’est pas évident vu le nombre élevé de candidats inscrits et l’organisation d’un tel examen dans un contexte sanitaire.
Centre HLM Grand-Yoff, «tout est respecté»
Pour le centre de HLM Grand-Yoff, il y a 325 candidats inscrits dont 223 filles. Et pour ce premier jour, 10 absents ont été constatés. Ici, le protocole sanitaire a été bien respecté, et par le personnel enseignant et par les candidats. «Tout est respecté ici. Nous avons vérifié, même les toilettes, toutes les conditions sont réunies pour que tout se déroule dans d’excellentes conditions», a renseigné le directeur de l’école privé Saint Joseph de Khar Yalla, Gérard Diémé, trouvé sur place.
«Tout se passe comme prévu»
L’école élémentaire Apix Guinaw Rails Sud, quant à elle, est un centre particulier du fait qu’il accueille des candidats en option français et en option arabe. Il compte 330 candidats dont 256 en option français et 74 en arabe. Ici également, des absences ont été notées, à savoir : 13 du côté des candidats en français et 4 pour ceux qui font l’arabe.
De l’avis de Modou Kane Niang, chef dudit centre, tout un dispositif sanitaire a été mis en place pour «faire respecter» aux candidats les mesures barrières contre le virus pendant ces deux jours d’examen.
A l’en croire, «tout se passe comme prévu» dans le centre.
C’est le même constat qui a été observé également au niveau des candidats.
Le protocole sanitaire doit être continué même au-delà de la Covid
Le ministre de l’Éducation nationale a, par ailleurs, signalé que le protocole sanitaire est respecté depuis pratiquement le 25 juin, date de la reprise des cours pour les classes d’examen, jusqu’à nos jours, dans les écoles du pays. Et selon lui, ce protocole sanitaire doit continuer à être appliqué dans les écoles même au-delà de la pandémie de la Covid-19 du fait de son utilité.
Pour rappel, cette année, 286 000 candidats sont inscrits pour les épreuves du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et de l’Entrée en 6e au Sénégal, malgré la pandémie du nouveau coronavirus.