Single Post

Covid-19 : Le Rapport Cadre Des Nations Unies Pour La Réponse Socio-économique Remis Au Ministre Amadou Hott

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Covid-19 : Le rapport Cadre des Nations Unies pour la réponse socio-économique remis au ministre Amadou Hott

Après avoir procédé à l’ouverture des travaux de « Financial Awards » au Musée des civilisations de Dakar, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, s’est rendu à la Direction générale de la planification et des politiques économiques (Dgppe). Ce, pour recevoir des mains du Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies au Sénégal, Siaka Coulibaly, le rapport sur le Cadre des Nations Unies pour la réponse socio-économique immédiate à la Covid-19. La cérémonie officielle de remise s’est tenue, ce jeudi 17 décembre 2020, en présence des représentants de l’UNICEF, du PNUD et de l’ONUDI.

«La crise de la Covid-19 a eu des effets négatifs sur les Odd»

A l’occasion, le ministre a révélé que, sur le plan de la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd), la crise de la Covid-19 a eu «des effets négatifs sur les Odd relatifs à la pauvreté, la faim et les inégalités». Selon lui, le taux de réalisation des Odd en 2020 devrait connaitre une légère baisse de 2,5% avec la Covid-19.

Amadou Hott signale que ce repli a été atténué par la riposte multiforme instaurée par le gouvernement du Sénégal, avec l’appui de tous ses partenaires, avec un rôle majeur du système des Nations Unies.

«Faire face à la Covid-19 et assoir une relance économique et sociale»

Le système des Nations Unies au Sénégal propose, en «toute cohérence», le présent Cadre de réponse socio-économique, qui complète la réponse sanitaire dirigée par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et la réponse humanitaire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Il s’agit ici, d’un document qui présente l’offre à fournir par l’équipe de pays des Nations Unies au Sénégal pour faire «face» à la pandémie de Covid-19 et «assoir une relance économique et sociale».

En effet, ce cadre mettra en pratique le rapport de mars 2020 du Secrétaire général des Nations Unies (Shared responsability, global solidarity : Responding to the socio-economic impacts of Covid-19». Il prend en compte les différents impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et éventuels de la crise de la Covid-19 au Sénégal. Il s’aligne et complète également la réponse de l’Etat du Sénégal, notamment le Plan de résilience économique et sociale (Pres), le PAP 2A et les réponses sectorielles.    

Plus de 330 milliards de francs Cfa de ressources financières

Le système des Nations Unies s’engage à mobiliser une enveloppe de 662 millions de dollars (environ 331 milliards de francs Cfa) à exécuter sur 18 mois pour «appuyer» le gouvernement du Sénégal dans son programme de relance économique, sociale et environnementale. Et la moitié de cette enveloppe est déjà mobilisée.

Selon le ministre de l’Economie, cette contribution financière constitue «une réponse collective des Nations Unies au Sénégal en réponse à l’impact socio-économique» de la Covid-19. Et ce mécanisme contient un cadre de résultats et de ressources qui reflète les interventions prioritaires formulées de façon conjointe sur une période de 13 mois.

Un programme de 5 piliers

Le Cadre des Nations Unies pour la réponse à la Covid-19 est un programme centré sur 5 piliers, à savoir : «Garantir les services de santé essentiels protéger les systèmes de santé ; aider les personnes à faire face à l’adversité, grâce à la protection sociale et aux services de base, protéger des emplois, soutenir les Petites et moyennes entreprises (Pme) et les travailleurs du secteur informel par le biais des programmes de relance économique durable ; renforcer et orienter des mesures de relance budgétaire et financière afin que les politiques macro-économiques profitent aux plus vulnérables, à une relance verte et au renforcement des réponses multilatérales et régionales ; et enfin, promouvoir la cohésion sociale et l’investissement dans des systèmes de résilience et de réponse communautaires».

Le coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Sénégal, pour sa part, a d’abord souligné l’objectif principal. «Le cadre pour la réponse socio-économique vise à accompagner le Sénégal pour sortir de la meilleure manière de la crise et créer une économie et société plus résiliente aux chocs, tels que celui causé par la Covid-19», a noté Siaka Coulibaly. 

Et de rappeler que «ce cadre est fondé sur le paradigme de mieux reconstruire ou du “Building Back Better? et il s’agit plus précisément d’utiliser les phases de redressement, de réhabilitation et de reconstruction post crise, pour accroître la résilience du pays et des communautés, en intégrant des mesures de réduction des risques de catastrophe dans la restauration des infrastructures physiques et des systèmes sociétaux, et dans la revitalisation des moyens de subsistance, des économies et de l’environnement».