Single Post

Dame Diop : “la Volonté Affichée Par Le Président Est De Créer Un Million D’emplois D’ici 2023”

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Dame Diop : “La volonté affichée par le Président est de créer un million d’emplois d’ici 2023”

L’ampleur du défi que constitue le chômage des jeunes est très importante au Sénégal. Une situation largement due à la croissance démographique rapide et à la jeunesse de la population.

D’ailleurs, selon le ministre l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, Dame Diop, “la volonté affichée par le Président de la république est de créer un million d’emplois d’ici 2023”.

Pour y arriver, il est nécessaire de procéder à une rationalisation, à une responsabilité et une efficience de toutes les actions relatives à l’emploi et à la formation professionnelle. L’emploi et la formation ont toujours été des secteurs prioritaires dans la politique économique et sociale du Sénégal.

Ce mardi, le ministre a pris part à la 21ème Assemblée plénière du Haut conseil du Dialogue Social, qui s’est ouvert depuis dimanche sous le thème : “Comment promouvoir l’employabilité et l’entrepreneuriat des jeunes au Sénégal”.

“Plusieurs formules ont été essayées pour asseoir une bonne gestion du marché du travail. Mais les difficultés liées à ces deux secteurs persistent et demeurent une équation dont le Président Macky Sall a amené des solutions à travers la mise en œuvre du PSE”, a indiqué le ministre.

Il prévient que cette jeunesse de la population va non seulement continuer à grandir dans le futur, mais aura même tendance à être amplifiée.

“Le nombre effectif de jeunes va continuer à grandir. En moyenne, 200.000 jeunes entraient sur le marché du travail chaque année au début du siècle. Ce chiffre se situe aux alentours de 300.000 en 2015 et grandira jusqu’à environ 400.000 en 2025 et 670.000 en 2050”.

Ainsi, la priorité de l’action gouvernementale est d’accompagner la jeunesse et de créer des emplois en quantité et en qualité.

Les prévisions de création d’emplois annoncées depuis 2014 ont été atteintes grâce aux investissements du secteur privé national et international. Toutefois, les différentes évaluations sur l’emploi et la formation démontrent des limites objectives et structurelles.

Néanmoins, les multiples leviers d’encadrement pour le renforcement de l’employabilité donnent des lueurs d’espoir quant à “la lutte contre le chômage, le sous-emploi et la précarité qui touchent le plus souvent la jeunesse”, assure Dame Diop.

Grâce à l’élargissement de la carte des centres de formation professionnelle, le renforcement de l’employabilité des jeunes va être renforcé.

“De 87 en 2012, le nombre des ventes est passé à 120 en 2019. Il est également prévu la création de 45 CFP au niveau des départements, un département, un CFP, outre les 13 nouveaux centres qui seront réceptionnés bientôt”, a affirmé le ministre.