Dette de 20 millionsLe garagiste El Hadji Gora Mbaye décède, sans toucher un kopeck, après avoir couru 11 ans derrière l’État

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Dette de 20 millions : Le garagiste El Hadji Gora Mbaye décède, sans toucher un kopeck, après avoir couru 11 ans derrière l’État
21.722.618 FCfa. C’est le montant que l’État du Sénégal doit à El Hadji Gora Mbaye. Depuis 11 ans, le garagiste courait ses fonds. Dernièrement, il s’est rendu auprès de l’agent judiciaire de l’État, ne serait-ce que pour avoir de quoi régler ses frais d’hôpital.

Mais, rien n’y a fait. Au final, déplore le quotidien Les Échos qui donne l’information. le vieil homme a rendu l’âme, des suites d’une longue maladie, sans toucher un sou.
 
Des regrets, c’est ce qui reste de cette affaire. En plus, probablement, d’une colère noire de la part des parents et de la famille du vieil homme qui se disent, certainement, que si l’agent judiciaire de l’État avait fait un geste, cela aurait changé le cours des choses.

Car, le garagiste avait fait une prestation pour le compte du ministère de la Justice et attendait depuis onze (11) longues années de recevoir sa paie. Il est finalement décédé, mercredi dernier, des suites d’une longue maladie qui le rongeait en plus de son âge avancé.

Selon ses proches, il y a quelques jours, il s’était rendu, avec son fils, dans les locaux de l’agent judiciaire de l’Etat pour le voir et se faire payer, mais en vain. Il cherchait juste à avoir 900.000 francs afin d’assurer ses frais médicaux à l’Hôpital général de Grand Idrissa Pouye (ex-Cto). C’est mercredi qu’il s’est encore rendu à l’hôpital pour y rendre l’âme.

El Hadji Gora Mbaye, rappelons-le, est un garagiste qui avait pignon sur rue à Hann avant la route des Maristes. Il avait effectué des travaux d’entretien et de réparation pour le parc automobile du ministère de la Justice, pour les gestions de 2010 et 2011. Ce, pour un total de 29.722.678 francs.

Un premier acompte lui avait été fait de 8 millions de francs en 2012, mais depuis lors, plus rien. Pourtant, il y a un an, l’agent judiciaire de l’état l’avait appelé et à signé avec lui une transaction, histoire d’éviter une procédure judiciaire, en lui promettant de le payer intégralement. Cet engagement n’a pas été respecté.

Alors garde des Sceaux, ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall avait écrit au ministre de l’Économie, des Finances et du Plan et lui avait promis, sans suite, de le désintéresser. Cette correspondance a même été jointe dans les documents.

Finalement, on lui a fait savoir que le dossier était perdu. Une lettre a été adressée au nouveau ministre de la Justice, à l’ancien procureur de la République.., car le vieil homme de 83 ans avait même fini d’avoir des soucis financiers avec ses employés.

Un dernier courrier a été adressé à l’agent judiciaire de l’Etat aux fins de rappel de règlement, mais il n’a pas eu de suite non plus. Au final, Il s’apprêtait à enclencher une procédure judiciaire, mais la mort ne lui a, malheureusement, pas laissé le temps.


Source: seneweb.com