Single Post

Entrepreneuriat Des Femmes Et Des Jeunes : La Der/fj Lance Le Pavie, Un Programme De 74 Milliards

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Entrepreneuriat des femmes et des jeunes : La DER/FJ lance le PAVIE, un programme de 74 milliards

La Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) veut promouvoir davantage l’entrepreneuriat au Sénégal. Ce, suite aux résultats probants qu’elle a obtenus en injectant, à date, près de 54 milliards 300 millions de francs Cfa dans l’économie sénégalaise pour «faciliter l’accès» au financement et à l’accompagnement technique pour les entrepreneurs. En effet, elle a conclu un accord de prêt de 150 millions de dollars (74 milliards de francs Cfa environ) de la Banque africaine de développement (Bad) pour la mise en œuvre du Programme d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes (Pavie). Lequel a été lancé officiellement ce mardi 15 décembre 2020, au siège de la DER/FJ sis au Point-E à Dakar.

Concrétisation d’un partenariat tripartite

Il s’agit ici, d’un programme «innovant» dont l’expérimentation se fera au Sénégal par la DER/FJ, en collaboration avec la Bad et l’Agence française de développement (Afd). Lesquelles sont des partenaires qui sont satisfaits de l’approche prônée par l’Etat du Sénégal dans sa stratégie d’«inclusion économique, d’équité territoriale et de pleine participation des femmes et des jeunes» dans son développement. Il est donc la concrétisation du partenariat entre la DER/FJ, la Bad et l’Afd.

«Promouvoir l’entrepreneuriat et la densification du tissu économique des MPME»

Le Pavie est destiné à la «structuration» des chaînes de valeur artisanales et agricoles. D’un budget global de 74 milliards de francs incluant le financement de la Bad qui s’élève à 41 milliards de francs et un prêt de l’Agence française de développement (Afd) d’un montant de 13 milliards de francs Cfa sur la contrepartie du gouvernement du Sénégal, la première phase dudit programme s’étale sur une durée de 3 ans (2019-2022).

L’objectif du Pavie est d’«appuyer la création d’emplois pour les jeunes et les femmes grâce à la promotion de l’entrepreneuriat et la densification du tissu économique des MPME (Micros petites et moyennes entreprises : Ndlr) en proposant un accompagnement technique et financier aux porteurs de projets dans les secteurs d’activités ciblés. En d’autres termes, le PAVIE vise à «promouvoir l’entrepreneuriat et l’inclusion socio-économique» des femmes et des jeunes.

Ainsi, la structuration des chaînes de valeur agricoles et artisanales, pilier de la croissance économique du pays, est le fer de lance du Pavie et illustre ainsi la volonté publique de faire du Sénégal un véritable vivier de champions nationaux dont la performance favorisera l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et la création d’emplois pérennes et durables».

«Consolider les chaînes de valeur»

A l’occasion, le Délégué général de la DER/FJ a fait savoir que son institution publique a pu, lors de ses deux premières années de fonctionnement, mettre en place différents mécanismes de financement adaptés aux besoins de sa cible, avec une approche chaînes de valeur adressant les différents maillons des filières telles que le riz, le sel, le lait, la mangue et l’anacarde. Et le Pavie vient consolider cette approche qui, pour lui, «favorise la valeur ajoutée, notamment à travers la transformation des produits locaux et la création d’emplois pérennes» pour les femmes et les jeunes.

Plusieurs résultats attendus

Papa Amadou Sarr renseigne que le PAVIE, à terme, permettra de financer plus de 14 000 initiatives entrepreneuriales pour la création d’environ 154 000 emplois, dont 60% destinés aux femmes. Il contribuera également à l’«amélioration des capacités techniques» des bénéficiaires à travers la formation et le renforcement de capacités de 27 000 entrepreneurs dont plus de 15 000 femmes, soit plus de la moitié.

La promotion de l’innovation et des technologies numériques constitue également un volet important du Pavie. En effet, selon le patron de la DER/FJ, 2 200 entreprises seront accompagnées à la transformation digitale et ceci, en plus de la formalisation de toutes les entreprises déjà accompagnées par la DER/FJ. S’y ajoute le mécanisme de suivi des financements qui sera «renforcé» par un dispositif de suivi géolocalisé des investissements.

Papa Amadou Sarr signale, par ailleurs, que tous les projets financés dans le cadre du Pavie ont été élaborés en «adéquation» avec les secteurs prioritaires définis dans le Plan Sénégal émergent (Pse) et dans les lettres de politiques sectorielles.

Tous les dépôts de projets se feront en ligne

A la différence des premières cohortes, le Délégué général de la DER/FJ informe que les dépôts se feront sur la plateforme en ligne sur la base d’un appel à projet, en fonction des critères spécifiques aux secteurs d’activités, et de la maturité du projet. Et les appels à projet se feront en ligne et au niveau des gouvernances et des préfectures afin d’appuyer les populations qui n’ont pas accès ou ne maîtrisant pas les Technologies de l’information et de la communication (Tic).