Escroquerie portant sur plus de 94 millionsUn chef religieux arrêté par la BR de Touba

0
23


Single Post
Un marabout arrêté à Touba dans une affaire de charlatanisme
Éclaboussé par une présumée affaire de charlatanisme et d’escroquerie portant sur un montant de plus de 94 millions F Cfa, S.M.M. a été mis aux arrêts par les gendarmes de la Brigade de Recherches (BR) de Touba. Selon des informations exclusives de Seneweb, ce marabout a été présenté hier au procureur près le tribunal de grande instance de Diourbel. Mais, le mis en cause a fait l’objet d’un retour de parquet. Seneweb revient sur les faits !

Un Sénégalais officiant dans l’administration française se fait déplumer de plus de 94 millions F cfa par un marabout, selon ses propos. En effet, l’émigré A.N.N avait sollicité les services de S.M.M. pour fructifier ses affaires. Ainsi, le plaignant avait eu des résultats escomptés, dans un premier temps, après les prières effectuées par ledit charlatan.

Mais plus tard, ce cadre de l’administration française regrettera amèrement d’avoir connu son ” bienfaiteur”. Selon lui, le chef religieux l’a envouté, finalement, à l’aide de pratiques mystiques. Ainsi, l’émigré basé en France était manifestement obligé à faire tout ce que le marabout désirait.

D’après des sources autorisées de Seneweb proches du parquet, la victime aux initiales A.N.N lui a transféré de l’argent à plusieurs reprises. Et l’émigré avait même, dit-on, vendu son domicile situé en France en vue d’effectuer des transactions en faveur de son marabout.

“En provenance de la Gambie, le chef religieux a été arrêté à Keur ayib”

Ayant retrouvé ses esprits, la victime a porté l’affaire devant la justice pour réclamer son dû. L’homme établi en France a mandaté sa sœur qui a porté plainte par procuration. Ainsi, les enquêteurs de Brigade de Recherches de Touba ont mis en branle la machine judiciaire contre le mis en cause.

Activement recherché par les hommes en bleu, le chef religieux s’était rendu en Gambie en dépit de la mesure d’opposition de sortie du territoire (OST) qui a été prise à son encontre. Il va finalement tomber dans les filets de la gendarme, sur son chemin du retour à Keur Ayib selon des confidences faites à Seneweb.

Embarqué puis entendu sur procès-verbal dans les locaux de la Brigade de Recherches de Touba, le mis en cause a reconnu partiellement les faits d’après nos sources proches du parquet. Poursuivi pour escroquerie et charlatanisme, il a été présenté hier au procureur près le tribunal de grande instance de Diourbel. Aux dernières nouvelles, il a bénéficié d’un retour de parquet.


Source: seneweb.com