Fillette assassinée à Bargnynouvelles révélations surle mobile du crime

0
34


Single Post
Fillette assassinée à Bargny : nouvelles révélations sur le mobile du crime
Nouveau rebondissement dans l’affaire de la fillette tuée à Bargny. Th. Mboup, qui avait servi hier aux enquêteurs une version cousue de fil blanc, a fini par passer aux aveux. Cette fois-ci, elle a livré une version plus plausible.

D’après des informations exclusives de Seneweb, il ressort de la nouvelle audition de Th. Mboup, que c’est effectivement Memeu qui a étranglé la victime Anta Ndiaye. Mais la vraie raison a été occultée hier par Th. Mboup.

En effet, d’après la nouvelle version servie par Th. Mboup, Memeu et elle étaient en pleins ébats sexuels et la fille les aurait vus.  Ne voulant pas être dénoncés, Memeu a étranglé la petite Anta Ndiaye. Th. Mboup a ajouté qu’elle a même aidé le mis en cause à étrangler la victime.

Mais l’enquête devra élucider d’autres points non-dits, car jusqu’ici, il est difficile de comprendre comment la petite Anta s’est retrouvée dans cette maison inachevée en compagnie des deux amoureux.

Hier, Th. Mboup avait fait croire qu’elle avait rendez-vous avec Memeu qui s’inquiétait de ses relations avec M. Ndiaye, la grande sœur de la victime. C’était donc pour écouter Memeu et aller convaincre M. Ndiaye de retourner avec son amant qu’elle s’est retrouvée dans cette maison avec le bourreau de la fillette de 8 ans.

Une version que Th. Mboup a complètement changée aujourd’hui. Elle qui apparaît désormais comme la copine de Memeu, puisqu’elle a avoué avoir entretenu un rapport sexuel avec lui, sous le regard de l’enfant.

Seulement, jusqu’ici, les versions servies ne permettent pas de comprendre exactement comment Anta Ndiaye s’est retrouvée sur le lieu du crime. A-t-elle été conduite (c’est la version d’hier) ? Ou est-ce qu’elle est tombée sur la scène d’amour ? L’enquête qui se poursuit permettra d’en savoir davantage.

Pour l’instant, M. Bâ, alias “Memeu”, le présumé meurtrier, est poursuivi pour homicide volontaire sur la mineure âgée d’environ 8 ans. Th. Mboup, elle, est poursuivie pour complicité.


Source: seneweb.com