Financement Pastef d’Ousmane Sonko : la démocratie en recul au Sénégal ? (Senego Tv)ParYamoussa Camara 04/01/2021 à 12:15

Financement Pastef d’Ousmane Sonko : la démocratie en recul au Sénégal ? (Senego Tv)ParYamoussa Camara 04/01/2021 à 12:15

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Le débat sur le  financement des partis politiques continue de faire l’objet de controverses entre acteurs politiques, acteurs de la société civile et spécialistes du droit.

Le Nemmekou Tour 

Au cœur des polémiques, le parti Pastef du président Ousmane Sonko en est l’origine suite à son ” Nemmekou Tour ” dans la diaspora qui a mobilisé plus de 125 millions CFA en 8 heures de temps.

Saluée par ses militants et sympathisants, la levée de fonds est vite désapprouvée par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, qui brandit un communiqué et rappelle les patriotes à l’ordre pour non conformité à la loi.

Loi ?

Financement des partis

En effet, l’article 3 de la loi n° 81-17 du 6 mai 1981 relative aux partis politiques, modifiée par la loi n°89-36 du 12 octobre 1989, disposant que “les partis politiques ne peuvent bénéficier d’autres ressources que celles provenant des cotisations, dons et legs de leurs adhérents et sympathisants nationaux et des bénéfices réalisés à l’occasion de manifestations »

Et la polémique s’installe

Une mise en garde du ministre qui suscite des interrogations sur la démocratie sénégalaise. D’après les vars partagées dans les réseaux sociaux, le parti au pouvoir, l’Apr, est vite rattrapé par le passé. Les avis et interprétations du cas Pastef vont bon train…

Ecoutez :