Gestion Et Exploitation Des Marchés : Ce Que Propose Abdou Karim Fofana

Single Post
Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Gestion et exploitation des marchés : Ce que propose Abdou Karim Fofana

Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique s’est rendu, ce samedi 25 avril 2020, aux marchés de Hann pêcheurs et central au poisson de Pikine. Ce, pour superviser les opérations de nettoiement et de désinfection des lieux mais aussi de faire le plaidoyer sur ces lieux à «haut potentiel de fréquentation qui sont les nids de développement de Coronavirus».

Au marché de Hann pêcheurs, fermé pour la circonstance, les équipes de l’UCG sont à pied d’œuvre.  Ici, Abdou Karim Fofana, accompagné du maire de la commune de Hann-Bel-Air, Babacar Mbengue, a eu droit à une visite guidée de ce lieux de commerce et ses alentours. Ce qui lui a permis de constater de visu le travail qui avait été effectué dans la localité avec l’accompagnement de l’Union européenne sur la restructuration urbaine. Un travail qui, selon lui, a permis aux véhicules de collecte de déchets d’arriver jusqu’aux zones sablonneuses jadis impraticables.

«Un investissement massif dans les équipements marchands, une nécessité»

Après Hann, le convoi du ministre a fait cap sur le marché central au poisson de Pikine. Accompagné de son homologue Alioune Ndoye, ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, il a également fait le tour de ce grand marché dédié exclusivement au commerce du poisson.

A l’issue de sa visite, qui a noté également la présence du Préfet et du maire de Pikine, du directeur dudit marché notamment, Abdou Karim Fofana a exprimé la nécessité d’un investissement massif dans les équipements marchands. «Le président de la République l’a rappelé. Il faut un investissement massif dans les équipements marchands. Il faut changer de philosophie de gestion de nos équipements marchands. Il nous faut faire une révolution de nos équipements marchands», a-t-il insisté.

Et pour ce faire, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique renseigne qu’«il faut juste ouvrir une discussion avec le ministère des Collectivités territoriales, avec l’Association des maires du Sénégal (Ams) ainsi que les Collectivités territoriales afin de définir un nouveau type de gestion des marchés.

«Une grande différence» notée entre ces deux marchés

La visite de ces deux marchés a notamment permis au ministre de constater qu’il y a «une grande différence» entre les deux en matière de gestion. Selon lui, le marché central au poisson est bien géré par rapport à celui de Hann pêcheurs. Parce que, explique-t-il, «au niveau du ministère de la Pêche, il y a un gestionnaire de marché». Ce marché, ajoute-t-il, depuis sa création, a un gestionnaire avec des équipes qui sont dédiées au nettoiement, à la gestion des recettes, et autres. Un cas d’école qui, pour Abdou Karim Fofana, doit être dupliqué au niveau de tous les marchés du pays. Il dit : «tous les marchés méritent aujourd’hui ce type de traitement. On ne plus continuer à gérer nos marchés comme ça se faisait il y a 20 ou 30 ans. C’est une activité dominante de notre économie. Il faut davantage d’organisation, de structuration».

De l’avis du ministre, il faut de l’investissement. Mais, dit-il, «ces investissements ne doivent pas être exclusivement le fait de l’État».

Parlant de l’exploitation, Abdou Karim Fofana a soutenu qu’«un marché doit avoir une direction de gestion de marché et non pas seulement des délégués» de marché. «Un marché, c’est des normes de sécurité, c’est des normes sanitaires, c’est un modèle économique mais aussi, c’est des horaires d’ouverture et de fermeture», a-t-il soutenu. Avant de féliciter son homologue de la pêche pour son initiative qui, selon lui, est «très innovante».

«Le marché central au poisson de Pikine doit servir de référence par rapport…»

Le ministre de la Pêche, pour sa part, a souligné que, face à la propagation de la pandémie de Covid-19, le marché central au poisson de Pikine doit servir de «référence par rapport aux différentes dispositions prises par le directeur et son équipe aussi bien du point de vue des mesures à respecter que dans le travail qu’ils font pour la sensibilisation et pour l’implication des différents tiers qui y viennent».

La nécessité de mettre en place un dispositif de gestion

Le maire de Hann-Bel-Air, après s’être réjoui de la présence du ministre Abdou Karim Fofana pour s’enquérir de la situation des équipements marchands de sa commune, a souligné à son tour la nécessité pour les marchés d’avoir «un dispositif de gestion afin qu’ils puissent s’évaluer et s’améliorer dans leur fonctionnalité mais surtout de tenir compte de la partie représentativitié».

Un important lots de matériels de détergent offert aux marchés

Au cours de cette visite, le ministre a offert également un important lots de matériels de détergent (Savons, Lave mains, Eau de Javel, entre autres) à ces marchés pour permettre aux commerçants et au visiteurs de se laver les mains avant d’y rentrer.