Gré à gré à la Senelec: La Présidence tord le bras de l’ARMP sur un marché de 12 milliards

0
19


La Direction centrale des marchés publics (DCMP) et l’ARMP s’étaient opposées, arguments à l’appui, à la signature d’un marché de gré à gré de 12,811 milliards de Fcfa entre la SENELEC et la société israélienne POWERCOM pour l’acquisition de 250 000 compteurs modulaires prépayés.
Cependant, le ministre-secrétaire général de la présidence de la République est passé outre, en imposant son choix unilatéral à la DCMP et à l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui n’avaient pas manqué de dénoncer la démarche et les motifs invoqués pour justifier cette entente directe.
D’après Libération qui vend la mèche, la présidence justifie ce coup de force par « l’urgence impérieuse liée à la satisfaction des besoins des usagers, la protection des intérêts essentiels de l’État et de l’intérêt général. »


Source: yerimpost.com