Kanye West Organise Son 1er Meeting De Campagne, Entre Larmes Et Diatribes

Single Post
Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Kanye West organise son 1er meeting de campagne, entre larmes et diatribes
PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE – Après l’annonce inattendue de sa candidature à l’élection présidentielle du 3 novembre, Kanye West a tenu ce dimanche 19 juillet son premier meeting de campagne.
L’événement, organisé en Caroline du Sud pour les “invités accrédités uniquement”, risque cependant de ne pas d’aider le chanteur a asseoir son projet face à Donald Trump et Joe Biden.
West, qui explique depuis plusieurs années souffrir d’un trouble bipolaire, a été filmé en train de prononcer un discours désordonné pendant environ une heure, heurtant parfois son auditoire et le poussant même à fondre en larmes, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

“2020” rasé sur sa tête et portant une veste pare-balle, Kanye West s’est notamment attiré la désapprobation d’une partie du public quand il a déclaré que “Harriet Tubman n’a jamais vraiment libéré les esclaves, elle les a juste fait travailler pour d’autres blancs”. “Oh mec, arrête”, “C’est bon, on s’en va”, peut-on entendre dans plusieurs vidéos de participants. 
Ancienne esclave devenue une figure emblématique de l’abolitionnisme, Tubman a aidé, au risque de sa vie, des dizaines d’esclaves à s’évader de l’État du Maryland en 1849.
Est ensuite venue l’expulsion d’un membre du public qui l’interpellait, des demandes de ne pas applaudir ou encore le fait qu’il était “un génie avec 132 de QI qui a dû aller à l’hôpital car son cerveau était trop gros pour son crâne”. 
Dates butoirs dépassées
Les personnes réunies dans l’Exquis Event Center de Charleston ont aussi pu entendre le rappeur aborder le sujet de l’avortement, expliquant que sa femme Kim Kardashian et lui avaient réfléchi à y avoir recours, et que son propre père aurait voulu qu’il ne naisse pas. “Ma mère m’a sauvé la vie… Il n’y a presque pas eu de Kanye West parce que mon père était trop occupé”, a-t-il déclaré avant de fondre en larmes alors que le public tentait de le réconforter en applaudissant. 
West ne s’oppose pas pour autant à la procédure. Il a assuré qu’elle devait rester légale, mais que des compensations financières devaient être données aux mères en difficulté pour les dissuader d’y avoir recours. “Toute personne qui accouche devrait recevoir un million de dollars”, a-t-il avancé. 
Ce meeting surprise, pendant lequel ont été aussi abordés pêle-mêle les violences policières, la religion, les réseaux sociaux, le contrat du chanteur avec Adidas et le Gap ou encore l’industrie de la musique, a semble-t-il rassemblé environ 200 personnes.
L’avenir en politique de Kanye West, que sa candidature déclarée le 4 juillet soit sérieuse ou non, reste très incertain pour de raisons techniques. Ce dernier a en effet raté la date limite pour apparaître sur les bulletins de vote dans plusieurs États et il lui faudrait récolter très rapidement assez de signatures pour être sur les listes des États restants. En Caroline du Sud, où ce meeting se tenait, il avait notamment besoin d’enregistrer 10.000 soutiens avant ce lundi 20 juillet pour que sa candidature soit recevable.