Accueil Actualite Kms3 : Les Premiers 100 000 M3/j Coupent La Soif Des Zones...

Kms3 : Les Premiers 100 000 M3/j Coupent La Soif Des Zones Déficitaires De Dakar

Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


KMS3 : Les premiers 100 000 m3/j coupent la soif des zones déficitaires de Dakar
(Keur Momar Sarr, envoyés spéciaux) – C’est dit et c’est fait ! L’eau est désormais disponible en quantité et en qualité dans les robinets à Dakar, Thiès et la Petite Côte. Il s’agit de l’eau potable produite par la troisième usine de traitement et de pompage d’eau de Keur Momar Sarr (KMS3) qui est maintenant fonctionnelle. Elle a été inaugurée et mise en service, ce samedi 10 juillet 2021, par le président de la République, Macky Sall. La cérémonie officielle a noté la présence du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, du Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, entre autres.


Les 100 000 m3/j de la première phase, disponibles

En effet, grâce la mise en service, depuis le 21 avril dernier, de cet ouvrage hydraulique de grande envergure, une nette amélioration de l’accès à l’eau potable a été notée dans la capitale sénégalaise ainsi qu’à Thiès, particulièrement les zones anciennement déficitaires, à savoir : les quartiers de Niarry Tally, Grand Dakar, les Parcelles assainies, la Cité Fadia, la Cité Lébougui, la Cité gendarmerie, Jaxaay, Almadies 2, et autres. Ce, avec l’injection des 100 000 m3/jour de la première phase de KMS3.

Un réseau structurant de distribution

Cette troisième usine de traitement et de pompage d’eau est composée, entre autres, d’un réservoir de 5 000 m3 à Diass, d’un réservoir de 10 000 m3 et une station de pompage d’une capacité de 6 300 m3/heure dans la banlieue de Dakar, 5 châteaux d’eau de 2 500 m3 chacun dont un à Thiès, 2 à Rufisque et 2 à Guédiawaye, 191 kilomètres de canalisations, d’adduction et de distribution à Dakar, Rufisque, Thiès, dans la zone proche de l’Aibd (Aéroport international Blaise Diagne : Ndlr) et la Petite Côte, et enfin, l’indemnisation des 469 personnes affectées par le projet (Pap), en cours.

KMS3 comprend, en outre, une station de traitement d’eau, 216 kilomètres de canalisation entre Keur Momar Sarr (KMS) et Sébikotane (Dakar) dont 184 kilomètres de diamètre 1,5 mètre entre KMS et Thiès, et 32 kilomètres de diamètre 1,1 et 1,6 mètre entre Thiès et Sébikotane ; une ligne Haute tension (Ht) de 90 KV a été mise en place depuis Sakal pour sécuriser l’alimentation électrique des trois usines (KMS1, 2 et 3, deux nouveaux réservoirs stratégiques de 20 000 m3 ont été réalisés à Thiès, entre autres.

Accès subventionné à l’eau

La nouvelle usine de traitement et de pompage d’eau de KMS comprend également un programme de 85 000 branchements sociaux pour les couches vulnérables ainsi que le raccordement de toutes les localités situées le long de la conduite du Lac de Guiers.

Financement assuré par l’Etat sur concours des partenaires   

Le financement de KMS3 a été assuré par l’Etat du Sénégal sur concours des partenaires techniques et financiers, sous forme de prêt, à savoir : 87,6 milliards de francs Cfa pour la Banque islamique de développement (BID), 70,4 milliards de francs Cfa pour l’Agence française de développement (Afd), 65,6 milliards de francs Cfa pour la Banque européenne d’investissement (BEI), 42,6 milliards de francs Cfa pour la Banque africaine de développement (BAD) et 3,9 milliards pour la Banque mondiale (BM). Ce qui fait un total de 270 milliards 100 millions de francs Cfa. S’y ajoute un financement complémentaire de 9,8 milliards de francs Cfa de l’Afd en 2019 pour le surpresseur de Mékhé qui permettra d’atteindre les 200 000 m3/j de KMS3.

Objectif : « maintenir » le pouvoir d’achat des consommateurs

Avec KMS3, l’État du Sénégal a pris en charge le remboursement de 85% du financement de 284 milliards de francs Cfa, le coût global du projet. Une option qui permettra de ne pas répercuter l’investissement sur le prix de l’eau.  
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit

Actualité

Quitter la version mobile