La Seule Girafe Blanche Du Kenya Et Son Petit Tués Par Des Braconniers

Single Post
Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
La seule girafe blanche du Kenya et son petit tués par des braconniers


Cette très rare girafe n’avait pu être observée dans son habitat qu’une poignée de fois.

ANIMAUX – La seule girafe blanche du Kenya et son petit ont été tués par des braconniers, rapporte le site kenyan d’information The Star.
Les deux décès ont été confirmés ce mardi 10 mars par les rangers de l’Ishaqbini Hirola Community Conservancy, une zone de conservation communautaire.
“C’est un jour très triste pour le Kenya. Nous sommes la seule communauté au monde à être gardienne d’une girafe blanche. Son assassinat est un coup dur pour les énormes mesures prises par la communauté pour conserver les espèces rares et uniques, et une piqûre de rappel pour accentuer nos efforts”, a déclaré Mohammed Ahmednoor, directeur de l’Ishaqbini Hirola Community Conservancy, des propos rapportés par The Star.
Selon des images envoyées par la communauté, la girafe se trouvait dans un état squelettique après avoir été tuée par des braconniers armés. Son petit décédé était né durant l’été 2019. Avant cela, elle avait donné naissance à un premier girafon.

Ci-dessous, des images de la girafe et de son premier petit filmées en 2017
Une girafe atteinte de leucisme
Il y a trois ans, cette girafe à la peau blanche unique a fait la une des journaux après sa découverte. Elle était atteinte de leucisme, une maladie génétique qui empêche la pigmentation de la peau. “Contrairement à l’albinisme, cette condition n’empêche pas la production de mélanine, ce qui explique les quelques zones colorées sur leur corps”, précise France 24.com.
“Il s’agit d’une perte à long terme étant donné que les études et les recherches en génétique sur cette girafe, qui constituaient un investissement important dans la région par les chercheurs, a maintenant disparu. De plus, celle-ci stimulait fortement le tourisme dans la région”, regrette Mohammed Ahmednoor.