Le Mali privé d’une levée de 30 milliards FCfa sur le marché de l’Umoa

0
27


Après l’embargo adopté par la Cedeao et l’Uemoa, le Mali vient de se voir bloquer l’accès au marché monétaire de l’Union monétaire Ouest-africaine (Umoa) pour y mobiliser des fonds destinés à renflouer sa trésorerie. L’emprunt de 30 milliards FCfa prévu ce 12 janvier à travers une émission de bons assimilables du trésor (Bat) de maturité 12 mois a été annulée, indique Reuters qui cite une déclaration d’un responsable de Umoa-Titres.

« Le gouvernement malien ne sera pas en mesure de lever des fonds pour financer son budget ou financer certains projets importants après la note que nous avons reçue de l’Uemoa », a déclaré la même source, rapporte Siki Finances.

Ce report qui est un important manque à gagner pour le Mali s’inscrit dans la mise en œuvre des nouvelles sanctions prononcées par la Cedeao envers Bamako, suite à la décision d’Assimi Goïta, le chef de la transition, de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2025.

Hier, 11 janvier, la France, les États-Unis ainsi que l’Algérie avaient annoncé leur soutien aux sanctions de la Cedeao contre la junte au Mali, une situation qui devrait encore asphyxier et induire de graves problèmes de liquidité pour l’économie malienne qui subit encore le contre-coup de la crise sanitaire de la Covid-19.


Source: yerimpost.com