Lutte contre corona : Ruée vers les vaccins ou vers les stades, boula guéneul…?ParMangoné KA 27/07/2021 à 12:22

89
logo


Une ruée vers les stades, l’Arène nationale, les salles de spectacles. Pendant ce temps, un autre mouvement inverse est amorcé vers le vaccin, vers les pharmacies. Le Sénégal, pays de paradoxes, nourrit toutes sortes de contradictions face aux organisations de manifestations sportives et culturelles à Dakar.

Les ravages accélérés du Covid s’intensifient. Ce virus et son chaleureux variant ”Delta”, sans ménagement, sans salamalec, n’épargne personne et attaque de plain fouet la personne. Contrairement à Kounkandé, il a fendu déjà plusieurs familles, plusieurs corporations, plusieurs personnalités, plusieurs sénégalais lambda. Malgré tous ces ravages dévastateurs, on ne semble pas mesurer, jusqu’ici, la gravité de la situation. On la minimise de manière triviale.

Des tergiversations des autorités qui semblent ignorer le sauve-qui-peut. Au moment où on cherche à se protéger contre corona, au moment où une prise de conscience de l’ampleur de la crise sanitaire est amorcée, d’autres individus font dans la demie-mesure en proposant un autre protocole de riposte sans convaincre mais qui risque d’être plébiscité.

“La Nuit du Bazin” samedi au Méridien, le deuxième Open Press du lutteur Siteu à Diamaguène dimanche, entre autres, pleins comme œuf, s’inscrivent en droite ligne dans cette tentative de sabotage quant à l’efficacité du vaccin jugulant le mal.

Et si tant est que la tenue du combat Balla Gaye 2 vs Bombardier du 31 juillet est actée, d’autres affiches et d’autres regroupements aussi alléchants, avec la forte percée du variant ”Delta”, le scénario catastrophe ne serait pas à écarter, et le rythme d’enterrements dans nos cimetières va considérablement augmenter.

Les Sénégalais restent suspendus ainsi à la décision du Gouverneur qui doit trancher la question. Et pas de polémique, le mieux pour les Sénégalais est d’annuler toutes les organisations pour continuer la lutte dans une tranquillité d’esprit. “Weussine baa dem toll” ou “Kou niémé akara gnymé kaani”.

Une manière d’oublier ce paradoxe du week-end, lors duquel les amateurs ont été délestés de lutte, avec l’annulation dimanche, à l’Arène nationale, des combats Nekareul vs Maley et Mobil 2 vs Bour Sine. De même que ceux programmés à Iba Mar Diop, le même jour. Pas une notification ou acte administratif des ministères de l’Intérieur et des Sports, encore moins du Cng de lutte.


Source: senego.com