Madiambal Diagne défie Téliko« Qu’il prenne ses responsabilités et vienne à la barre »

114
Single Post


Single Post
Madiambal Diagne défie Téliko: « Qu’il prenne ses responsabilités et vienne à la barre »

Le feuilleton judicaire se poursuit. Le patron du groupe Avenir communication Madiambal Diagne ne lâche pas l’affaire qui l’oppose au président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), Souleymane Téliko. Mieux, le journaliste de déclarer même que le juge « cherche à se débiner mais il n’y arrivera pas».

L’administrateur général du Groupe Avenir Communication S.A a ainsi exposé les motifs. Informant sur les dernières évolutions de son différend avec le magistrat, il explique : «Après avoir obtenu, conformément à la loi, l’autorisation de poursuivre M. Téliko devant la chambre criminelle de la Cour Suprême, suite à de fallacieuses accusations de viol et d’escroquerie portées contre ma personne, à la barre du tribunal de grande instance de Dakar, différentes démarches et procédures ont été enclenchées. A notre grande surprise, M. Téliko s’organise systématiquement pour ne pas recevoir la Sommation interpelative que je compte lui servir depuis le 6 juillet 2021 ».

«Les auxiliaires de Justice ne parviennent pas à trouver le président de l’Ums, de surcroît magistrat à la Cour d’appel de Thiès »

A l’en croire, les huissiers de justice Me Adama Dia (huissier à Dakar et par ailleurs Président de l’Ordre des huissiers du Sénégal) et Me Seynabou Diaw Faye (huissier de Justice à Thiès) commis se sont rendus, tour à tour, à ses domiciles dakarois, à son bureau à Thiès et au siège de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), pour lui remettre la Sommation.

Madiambal Diagne d’indiquer : «à la date où ce communiqué est produit, les auxiliaires de Justice ne parviennent pas à trouver le président de l’Ums, de surcroît magistrat à la Cour d’appel de Thiès. Les huissiers ont eu à faire le pied de grue devant son domicile de Scat-Urbam près de la Foire de Dakar, durant plusieurs heures et plusieurs jours de suite et Souleymane Teliko y demeure cloîtré à l’intérieur et leur refuse l’accès. Il est aussi invisible à son bureau à Thiès aux différentes descentes des huissiers ».
Ce qui lui a poussé à dire qu’il «est des moments où des hommes s’assument ».

Revenant sur les faits de ce dossier, le journaliste renseigne : «Souleymane Téliko m’a attrait à la barre en première instance et je me suis présenté à toutes les audiences et ai subi toutes les étapes de la procédure. Qu’il prenne ses responsabilités et vienne à la barre de la Cour suprême confirmer ou infirmer ses dires sur moi. C’est la moindre des choses qu’il pourrait faire, eu égard à l’image d’homme vertueux et de principes, pétri de rigueur morale, religieuse et/ou professionnelle, qu’il clame urbi et orbi ».

« Justice devra être rendue devant l’opinion publique que Souleymane Teliko avait voulue prendre à témoin depuis le début de cette affaire »

Et de terminer : «Dans tous les cas, la chambre criminelle de la Cour Suprême sera saisie pour connaître de cette affaire car les Sénégalais doivent savoir si Souleymane Teliko dit la vérité ou des mensonges sur mon compte. Et justice devra être rendue devant l’opinion publique que Souleymane Teliko avait voulue prendre à témoin depuis le début de cette affaire ».

Par ailleurs, le 17 juin dernier, Madiambal Diagne a été condamné par le tribunal correctionnel de Dakar à 3 mois ferme, en sus de verser une amende de 500000 FCFA ainsi que la somme de 5 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts. Ce, au préjudice du président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums). Mieux, la juridiction a prononcé la publication de la décision dans les journaux à ses frais sous astreinte de 100.000 fcfa par jour de retard. En outre, il a engagé une procédure contre Téliko pour diffamation.


Source: seneweb.com