Magal Touba-youssou Ndour Aux Autres Télévisions:«nagn Gnou Beurgueul Way»

0
57


Single Post
Magal Touba-Youssou Ndour aux autres télévisions:«Nagn gnou beurgueul way»
La guerre des télévisions au Sénégal ne s’estompe pas. Cette-fois, c’est le Président du Groupe futurs médias (Gfm) qui ouvre les hostilités. Youssou Ndour qui croît dur comme fer que la Tfm est le leader dans le paysage de l’audiovisuel, a lancé des piques à l’encontre des autres chaînes de télévision. Ce, dans la couverture médiatique du Grand Magal de Touba célébré ce dimanche 26 septembre et partout d’ailleurs.


Effectuant une visite du plateau de la Tfm dans la cité religieuse, le patron de presse a d’emblée déclaré : «Pour cette édition du Magal, le niveau est encore relevé». Avant de soutenir: «Parce que la télévision ne ment pas. On ne peut pas être leader et avoir un comportement contraire. Nous avons beaucoup d’idées innovatrices de ce fait, les télévisions concurrentes finissent par se résigner. Nagn gnou beurgueul way ( Ndlr: Qu’elles nous laissent continuer sur cette lancée). Et ce qu’elles devraient faire depuis longtemps afin que nous puissions avancer dans le travail et ouvrir de nouvelles perpectives dans le domaine de l’audiovisuel».

En effet, Youssou Ndour était resté aphone depuis l’arrestation de son frère, par ailleurs directeur de la Télé futurs médias (Tfm), Ndiaga Ndour suivie d’une mise sous contrôle judiciaire. Ce, suite à une plainte à la Brigade de recherches de la gendarmerie déposée par le patron de la 2stv, El Hadji Ndiaye pour «vol de ses fréquences depuis 2018». «Pour ses transmissions en direct, la télé de Youssou Ndour s’adonnait à des utilisations illégales et frauduleuses de fréquences de la 2stv. La Tfm arrachait à la 2stv des contrats à des partenaires tels que le Comité national de gestion (Cng) de lutte. Pis, les courses hippiques confiées à la 2stv ont été attribuées à la Tfm alors qu’elle jamais paraphé de contrat avec Eutelsat », a dénoncé le boss de la 2stv. L’affaire est toujours pendante devant la justice.