Mais où est donc passéela grossesse de Adji Sarr ?

0
60


Single Post
Ou est passée la grossesse de Adji Sarr
Un an après l’éclatement de l’affaire Adji Sarr-Sonko qui continue de tenir en haleine le pays, les gens se posent encore de multiples questions. En effet, une pluie d’incohérences ont été notées dans ce  dossier complexe. Le Sénégal  se rappelle que l’accusatrice du leader de Pastef avait annoncé une grossesse, comme fruit ou tout simplement  preuve des supposés viols qu’elle a subis .  Treize mois après, aucune trace de  bébé.  Une situation qui interroge. 

Tout est parti, d’après certains commentaires- sachant que chacun y va de son commentaire-  de “l’insouciance du leader de Pastef, Ousmane Sonko, qui s’est rendu dans un endroit qui ne colle pas avec son standing, quelle que soit l’intention qui l’animait”.  “Une vie de futur président se prépare très tôt en évitant tout ce qui pourrait nuire à son CV, glissent-ils. Il a malheureusement prêté le flanc et cette brèche a peut-être été exploitée par ses ennemis ». 

Rappelons-nous que lors d’une interview accordée à la chaîne Leral Tv, Adji Sarr avait déclaré être enceinte et avait désigné Ousmane Sonko comme en étant l’auteur. La dame Adji avait même déclaré que sa patronne avait corroboré ses propos en disant « qu’elle était sûre que Sonko est bien responsable de ma grossesse ». Un an après cette supposée grossesse, on n’a pas vu l’ombre d’un bébé. 

Précisons que lors de l’interview, Adji avait parlé de méthode d’avortement que lui aurait recommandé sa patronne. 

Dans un pays sérieux, la petite Adji devait être poursuivie pour avortement clandestin car ayant ouvertement avoué avoir utilisé du café et du coca-cola pour mettre un terme à cette grossesse.

Il est temps que la justice prenne son courage à deux mains  afin  de libérer,  une bonne fois, le Sénégal de ce dossier qui menace cette cohésion nationale qu’on a retrouvée après le sacre des lions au Cameroun. Il est temps d’en finir  pour éviter un nouveau bain de sang, comme il y a un an. Le Sénégal ne mérite pas de brûler pour « une histoire de fesses ».


Source: seneweb.com