Manque de sucre : l’Unacois Jappo évoque d’une “pénurie planifiée et provoquée”ParCheikh Tidiane Kandé 25/08/2021 à 17:18

23
logo


L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Jappo) soutient que la pénurie de sucre en poudre, que connait le pays depuis quelques semaines, est faite à dessein. Mieux, Idy Thiam et ses collègues pensent que cette pénurie de sucre a été planifiée et provoquée. Ils ont tenu un point de presse hier, mardi 24 Août.

Depuis quelques semaines le Sénégal connait une pénurie de sucre en poudre, ce qui a fini d’installer le malaise auprès des populations. L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Jappo) soutient que cette pénurie est faite à dessein.

Mieux, Idy Thiam et ses collègues estiment que cette pénurie de sucre a été planifiée et provoquée. «Il y a un procès à tort qui a été fait aux commerçants consistant à dire qu’ils font de la rétention de stock. A quelle fin ? Qu’est-ce qu’un commerçant gagnerait à garder un produit qui est recherché par les consommateurs et qu’il peut vendre au meilleur prix ? Cela n’a aucun sens. Qu’est-ce un commerçant avertit qui cherche du profit et du bénéfice gagnerait à garder du sucre alors que ce sucre est demandé dans le marché. Donc, cette pénurie est provoquée et planifiée, parce que nous savons tous que l’industrie sucrière au Sénégal ne peut pas couvrir les besoins du marché », a soutenu Ousmane Sy Ndiaye, directeur exécutif de l’Unacois Jappo, lors d’un point de presse hier, mardi 24 Août .

Par conséquent, il indique qu’à chaque période de l’année, le marché doit être ouvert pour compléter ses besoins en termes d’importation. Mais, se désole-t-il, si le régulateur, celui en charge de la surveillance du marché qui est le ministère du commerce attend qu’on soit à la «date-pile» pour demander que les importations soient ouvertes, c’est une façon de dire aux gens de se rendre à l’évidence.

L’Unacois Jappo pense que ce défaut de planification et d’accompagnement de l’approvisionnement du marché à cette période où notre marché dépend essentiellement de l’importation est fait volontairement dans le seul but de favoriser l’industrie sucrière au détriment des commerçants. Ainsi, pour rétablir la situation le plus rapidement possible, l’Unacois Jappo formule trois demandes essentielles à l’endroit du Président de la République Macky Sall. D’abord les commerçants veulent que le Chef de Etat procède dans les meilleurs délais à un arbitrage effectif de la situation entre l’Unacois et le ministère du commerce pour que le marché retrouve son fonctionnement normal.

Ensuite, l’Unacois invite le Chef de l’Etat à clarifier définitivement la situation du marché du sucre au Sénégal. «Nous avons une industrie qui a le monopole de la production du sucre. Qu’il s’en tienne à son activité de production et que l’activité d’importation soit dévolue aux commerçants», a lancé Ousmane Sy Ndiaye. Et enfin l’Unacois Jappo estime que l’Etat doit se donner les moyens de tirer au clair cette situation tendue, difficile et nébuleuse pour situer les responsabilités et procéder aux sanctions nécessaires.

Avec SUD


Source: senego.com