logo

Maurice Soudieck Dione : “En rejoignant le régime, Idrissa Seck se discrédite davantage”ParMangoné KA 03/11/2020 à 8:27

Perfect chest workout
Perfect chest workout
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Maurice Soudieck Dione passe au peigne-fin les tenants et aboutissants du nouveau Gouvernement élargi à L’opposition. Et le curseur de l’enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis s’arrête sur le Président de Rewmi, Idrissa Seck, qui a hérité du Cese, en plus de deux de ses ouailles dans l’attelage gouvernemental. 

Wakh wakhète de Idy

Le docteur en Science politique  prédit des lendemains pas reluisants à Idrissa Seck qui a rejoint le Président Macky Sall qui va engranger des dividendes pour la conservation du pouvoir en 2024.

Mais, “en rejoignant le régime, Idrissa Seck se discrédite davantage. Car en 2019, lors de la Présidentielle, il avait annoncé la dissolution de toutes les institutions budgétivores pour mettre cet argent au profit des Sénégalais”, a-t-il analysé dans Sud Quotidien.

Ces arguments qui ne résistent pas à l’analyse

Toutes choses qui font dire à Maurice Soudieck Dione que “les arguments servis par le Président de Rewmi pour intégrer la majorité ne résistent pas à l’analyse. Et la notion d’opposition radicale qu’il avance est à déconstruire, l’opposition radicale supposant l’utilisation de moyens autres que démocratiques”.

La mission de l’opposition

Argumentant, l’enseignant-chercheur d’ajouter que “l’opposition est un rouage essentiel en démocratie. Elle n’a pas pour vocation à se diluer et à se dissoudre dans le pouvoir; elle ne doit pas être non plus une opposition de compromission, une opposition à sa majesté, une opposition collaboratrice”.



SÉLÉCTION DE LA RÉDACTION