MÉDINAle groupe de filles, la séance de “mbaxal” et les 22 joints de “yamba”


Single Post
MÉDINA : le groupe de filles, la séance de “mbaxal” et les 22 joints de “yamba”
La séance de dégustation de «mbaxal» de Betty Diallo, Fatou Fall Diop, Fatoumata Batouly Bâ, Ndiabou Ndiaye et Marie Ndao s’est finalement terminée à la police.

Selon Les Échos, elles sont 4 élèves qui, la veille de leur arrestation,avaient convenu de manger du «mbaxal» au domicile de Marie Ndao à la Médina.

C’est ainsi que le 28 juin, vers 16 heures, elles se sont rendues à la maison de la susnommée pour la dégustation. Mais, en ce qui concerne ledit plat, le restaurant où elles devaient s’en procurer n’en disposait plus.

Elles ont finalement acheté des hamburgers qu’elles ont mangés. Ces filles sont restées là à papoter jusqu’à 22h et ont commencé à fumer du yamba.

Malheureusement, elles ont été surprises par leurs copains Ibrahima Diakhaté et ses amis, venus se joindre à elles.

Ces derniers, qui ont senti l’odeur du yamba dans la pièce, ont appelé les limiers de la Médina qui sont venus procéder à leur arrestation, excepté Fatoumata Batouly Bâ qui a pris la tangente avant l’arrivée des limiers.

Une fois à la police, Marie Ndao, 21 ans, propriétaire de la chambre dans laquelle ses amies fumaient le chanvre indien, a indexé Fatoumata Batouly Bâ, en fuite, comme étant celle qui leur avait fourni du yamba.

C’est, dit-elle, au cours de leurs échanges qu’elle a sorti un sachet contenant du chanvre indien et a fait des joints avant d’en remettre à chacune d’elle.

Ndiabou Ndiaye, élève en classe de 3ème au lycée Khadim Rassoul de Dieuppeul, a aussi imputé la paternité du yamba à la fugueuse, la demoiselle Fatoumata Batouly Bâ.

Elle a, par ailleurs, précisé que dans la chambre, les policiers ont trouvé 22 joints de chanvre indienentamés et deux comprimés.

Entendue à son tour, Betty Diallo, élève en première au lycée Mixte Maurice Delafosse, âgée de 24 ans, a déclaré qu’elle se trouvait certes sur les lieux, mais n’a pas fumé de la drogue.

FatouFall Diop, âgée de 23 ans et en 1ière année à l’école de formation CEP de Gibraltar, a également réfuté avoir consommé de la drogue.

Selon elle, c’est Fatoumata Batouly qui a entamé tous les mégots de joints qui ont été retrouvés sur place par les flics.Leur co inculpée Ndiabou Ndiaye a servi la même version.

Finalement, seule Marie Ndao a été condamnée à 7 jours de prison ferme. Ce, contrairement à ses autres amies qui ont été purement et simplement relaxées.


Source: seneweb.com