Mortalité Maternelle Au Sénégal : Entre Tendance Baissière Et Défis à Relever

0
35


Single Post
Mortalité maternelle au Sénégal : Entre tendance baissière et défis à relever
Le réseau des parlementaires pour la population et le développement a tenu une rencontre pour l’instauration d’une journée nationale de lutte contre la mortalité maternelle. Cela, suite à des forums qui se sont tenus dans plusieurs régions pour porter le plaidoyer.


 En effet, selon Ndèye Lucie Cissé, au nom des parlementaires, les chiffres sont encore à réduire avec un objectif zéro décès maternel. En 2020, le Sénégal a enregistré 791 décès maternels. La région de Tambacounda, 100 décès, la région de Dakar 99 décès. Les régions de Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Sédhiou, Kolda, Ziguinchor sont cependant les plus touchées. La mortalité maternelle est à 236 pour 100000 naissances vivantes et celle néonatale est 21 pour 1000 naissances vivantes et la mortalité infanto-juvénile est à 35 pour 1000 naissances vivantes.

Ces progrès ont été obtenus grâce à des interventions phares à travers la promotion des soins obstétricaux et  néonataux d’urgence, la planification familiale et la promotion de l’accouchement par un personnel qualifié selon le directeur de la santé de la mère et de l’enfant (DSME). Docteur Amadou Doucouré note tout de même des défis mais dit-il, l’espoir est permis avec l’ouverture de certains hôpitaux.

Depuis un certain nombre d’années, le Sénégal a pris des engagements allant dans le sens de la santé. Avec le réseau des parlementaires, population et développement, qui voulait instituer une journée contre la mortalité maternelle, le Sénégal a pris des engagements. Il s’agit entre autres de la mise en place de la capture du dividende démographique. Sur une échelle de 5, les 4 ont été respectés selon Assane Ndiaye, directeur de la planification et de politiques économiques qui a aussi pris part à cette rencontre.