PetrosenLa réunion du conseil d’administration se transforme en ring

58
Single Post


Single Post
Petrosen : La réunion du conseil d’administration se transforme en ring

Un fait inhabituel est venu secouer le secteur des hydrocarbures déjà en
proie à une série de remous ces derniers temps entre les menaces des
distributeurs de butane, précédées de la grogne des transporteurs et
chauffeurs de carburant.

Mais, cette
fois-ci, c’est en haut lieu que les relents d’un début de crise se font
sentir. Entre hauts responsables du secteur, ce n’est pas le parfait
amour. Selon des informations obtenues et recoupées par Emedia.sn, la
preuve d’une tension dans l’air s’est matérialisée mercredi dernier,
lors de la réunion du Conseil d’administration de la société Petrosen
Aval, créée en janvier 2020, des flancs de Petrosen, alors scindée en
deux (Petrosen E&P S.A et Petrosen Aval S.A).

À L’ORIGINE, LA GESTION DE PETROSEN AVAL POINTÉE DU DOIGT

Tenue
dans un hôtel chic de Dakar, la réunion du CA de Petrosen Aval a été
marquée par un incident qui a fini par gêner les administrateurs de la
société, dont certains étaient nouveaux et venaient justement de prendre
officiellement fonction après un pré-conseil tenu la veille.


Au cours des échanges, le ton serait monté et les reproches faits au
Directeur de Petrosen Aval, Manar Sall, se sont amoncelés sur la table,
sa gestion décriée, notamment pour une entreprise créée il y a à peine
un peu plus d’un an et qui risquait de crouler sous le poids de dépenses
jugées inutiles, notamment en recrutement et charges du personnel
culminant à plus 1,5 milliard F CFA, au point de créer un déficit de
plus de 600 millions F CFA.

« Il l’a pris au collet et l’a roué de coups… »

Présent
à la réunion en sa qualité de Secrétaire permanent adjoint du Comité
d’orientation stratégie du pétrole et du gaz (COS-Petrogaz), Mamadou
Fall Kane aurait eu des positions et des remarques qui ont mis Manar
Sall dans une situation inconfortable. À la fin des travaux, nous
soufflent nos sources, le DG de Petrosen Aval se serait alors rapproché
du SPA du Cos Petrogaz pour une séance d’explications, à la sortie de la
salle. « Histoire d’arrondir les angles », pensent certains témoins.
Mais la séance tourne au vinaigre.

Vexé par la répartie de son
interlocuteur, Manar Sall s’est alors emporté dans une vague de
violence. Là, deux témoignages nous parviennent : ceux qui sont
bienveillants avec le DG de Petrosen assurent qu’il a giflé Mamadou Fall
Kane, tandis que d’autres détaillent une scène d’agression plus poussée
: « Il l’a pris au collet et l’a roué de coups. »

MACKY SALL GÊNÉ PAR L’INCIDENT, SA RÉACTION ÉPIÉE À SON RETOUR DE PARIS

Mais,
il y a un point auquel nos différentes sources se rejoignent : face à
Manar Sall, la victime n’a pas réagi à l’attaque physique. Le Secrétaire
permanent adjoint du COS-Petrogaz s’est contenté de prendre ses
affaires et de partir et l’affaire a finalement atterri sur la table du
président de la République, Macky Sall.


Ce dernier, actuellement en voyage à Paris, pour les besoins du Sommet
sur le financement des économies africaines, serait gêné par la tournure
des évènements et devrait, selon nos sources, prendre des mesures
radicales à son retour pour remettre de l’ordre dans le secteur qu’il
est sensé connaitre le mieux, lui l’ancien Directeur général de Petrosen
et ancien ministre de l’Energie, sous le magistère de Me Abdoulaye
Wade.

RIVALITÉS ENTRE DEUX HAUTS CADRES DU SECTEUR PÉTROLIER ?

C’est
d’ailleurs lui qui a initié, l’année dernière, la restructuration de
ladite société, avec sa scission en deux filiales chargés d’optimiser
les projets d’exploitation du gaz et du pétrole. C’est ainsi que Manar
Sall, diplômé de HEC Paris et ex DG de la compagnie Elton, a été porté à
la tête de la filiale chargée de l’aval, pour piloter les premiers
travaux de lancement des réseaux de distribution.

Pour sa part,
Mamadou Fall Kane, ex consultant de la Banque mondiale, est diplômé de
l’Ecole polytechnique de Paris. Conseiller technique à la Présidence, il
est nommé Secrétaire permanent adjoint depuis novembre 2016, par le
Chef de l’Etat, Macky Sall.


Logé au Palais, le COS-Petrogaz, est une structure de pilotage, de
coordination et de suivi du développement des projets pétroliers et
gaziers. Son rôle est d’assister le Président et le Gouvernement dans la
définition, la supervision et la mise en œuvre de la politique en
matière de gestion de ces ressources énergétiques nationales. Le
Cos-Petrogaz est doté d’un Secrétariat permanent dirigé depuis novembre
2016 par Ousmane Ndiaye.


Source: seneweb.com