[Portrait]Victorine Ndèye, l’héroïne de Niaguis entre au gouvernement

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Victorine Ndeye, Ministre, Maire de Niaguis, Ziguinchor
Révélation des élections législatives, même si elle a perdu son duel contre Guy Marius Sagna, Victorine Ndèye entre au gouvernement comme ministre de l’Économie sociale, solidaire et de la Microfinance. Une belle promotion pour cette jeune femme qui a séduit le public lors de la dernière campagne électorale par son ouverture d’esprit et son sens du dialogue. Seneweb vous propose le portrait que nous lui avions consacré, il y a quelques mois.

De l’ombre à la lumière. Ainsi peut-on résumer, le parcours de Victorine Anquediche Ndeye qui était presque une illustre inconnue avant qu’elle ne soit élue maire de Niaguis.  De la direction des ressources financières du Groupe Futures Médias, elle en est venue à occuper une place sous les projecteurs. Désormais, elle est protagoniste dans le débat public. Et, quoi de plus publique que la politique. Victorine Anquediche Ndeye, un nom qui sonne comme l’incarnation  dans la politique à visage humain. Et, même si la réalité des urnes n’a pas épousé les contours de ses vœux lors des dernières législatives, la dame de 47 ans n’en demeure pas moins admirée, de par son sens de la démocratie. Un sens profond de la démocratie, dira-t-on.  Et les actes qu’elle a posés parlent d’eux-mêmes : convaincue qu’ « adversaires » n’est pas synonyme d’ « ennemis » et qu’il n’y a que le débat contradictoire pour animer la vie démocratique, la militante de l’Alliance pour la République a accepté le début télévisé face à Guy Marius Sagna (opposition). C’est aux plus braves que revient l’honneur de porter l’étendard a-t-on l’habitude de dire. Elle mérite de porter cet étendard dans le champ politique. Elle a gagné l’estime des Sénégalais.  

Victorine a certes perdu la bataille législative. Mais, Anquediche Ndeye a, quant à elle,  conquis plus d’un cœur en Casamance. Et, la conquête n’est certainement pas une activité qui l’effraie. Au contraire, son ascension au sein de la formation politique des marron-beige en dit long sur son tempérament. Nommée le 1er novembre 2020 en tant que Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique chargée du Logement, il lui a fallu moins de deux ans pour diriger la liste départementale de Benno Bokk Yakaar à Ziguinchor. 

 
Son aura augmente  et elle se positionne comme une figure de proue dans le champ politique. Certes, avec son beau petit sourire qui illumine souvent  son visage gracieux, la silhouette de Victorine Anquediche Ndeye ne passe pas inaperçue. Mais c’est son approche et sa vision des choses qui attirent le plus. Ils lui ont permis de marquer ses empreintes dans le landernau politique dans le sud du pays. Ce, même chez ses adversaires, et pas les moindres. Le radical opposant qui a eu raison sur elle  aux joutes législatives lui a adressé un vibrant hommage.  ‘’Le président Macky Sall, Mimi Touré et ses faucons devraient prendre de la graine chez Madame Victorine Anquediche Ndeye. Cette femme a accepté avec tous les risques de débattre avec moi. Quelle leçon !’’, reconnaît Guy Marius Sagna.  La secrétaire d’Etat chargée du logement ne s’est, d’ailleurs, pas limitée à ce débat d’idée avec son adversaire politique lors des législatives dans le département de Ziguinchor. Elle est la première à reconnaître sa défaite.  «Mais encore, soutient le leader mouvement Frapp-France Dégage, à 20h25 minutes hier (dimanche 31 juillet, ndlr), Madame Victorine Anquediche Ndeye m’a appelé pour reconnaître sa défaite et me féliciter».

Un hommage qui frise l’éloge, venant de Guy Marius Sagna. Ce dernier fait alors d’elle le portait d’une femme exemplaire, d’une politicienne qui doit inspirer les autres acteurs politiques. 
Célébrée par ses adversaires, adulée par les siens

« Quelle leçon », s’est alors exclamé Guy. Quelle leçon de courage mais, aussi, quelle masterclass de dépassement ! « Victorine est une vitrine de la démocratie et une bonne vitrine d’ailleurs. Malgré sa défaite, elle reste l’une des meilleures leaders de la Casamance. Nous ne sommes pas du même camp, mais beaucoup de gens l’apprécient », estime Isidore Mendy. Ce dernier est agent du service national  de l’Hygiène à la retraite et très connu à Ziguinchor. 

Bien qu’adversaire de l’ancienne cadre du GFM, il n’en demeure pas moins admiratif de son humanisme. « Beaucoup de gens qui font de la politique ici n’ont pas de respect envers les gens. Ils ont de l’argent, mais ils sont d’une arrogance extrême. En quelque sorte, ils essaient d’acheter la confiance des gens. Ce qui est tout à fait le contraire de Victorine. Il y a une manière de faire qui vaut mieux que ce l’on donne. Elle est appréciée par sa démarche ». Ainsi s’est-il prononcé, pour exprimer ce que lui renvoie la personne de Victorine. Une victoire, que d’être célébrée par ses adversaires.

Mais puisque les embûches ne peuvent pas manquer en politique, Victo,  en a connues. Et, paradoxalement, au sein même de la formation politique pour laquelle elle milite. Certains membres du parti du Président (des pro Babacar Sow, responsable Apériste de Niaguis), ont pendant longtemps décrié la Secrétaire d’Etat dans leur commune. Ils ne l’acceptent tout bonnement pas comme leader du parti dans la localité. 

Allant, même, jusqu’à dire d’elle qu’elle a été parachutée. Mais, contre vents et marées, Victo sera investie comme tête de liste communale de Benno Bokk Yakaar lors des locales. Et, elle sortira victorieuse, émergeant au milieu de milles et une calomnies. Car, malgré la campagne de Sonko pour soutenir le candidat de Yaw, Siaka Badio, Victorine Ndeye sera portée à la tête de la mairie de Niaguis. Un coup de théâtre. Elle devient la première femme maire de la commune de sa localité et relève le défi qu’elle s’était posée avant les élections.

Un tel triomphe est sûrement la résultante de son comportement vis-à-vis des siens. Isidore, de témoigner en ce sens que « pour les locales, il y avait beaucoup d’enjeux, mais sa démarche était très différente de celle des gens qui venaient d’habitude pour avoir le suffrage de la population. Elle était très affable et elle allait vers les gens. Elle avait une certaine humilité vis-à-vis des populations ». 

Et les témoignages ne seront pas seulement ceux de ses adversaires. Ils viennent, aussi, d’anonymes frappés par sa prestance et le renouveau qu’elle dégage. « Elle a beaucoup de respect envers les femmes de sa localité. Quand elle se déplaçait, elle ne faisait pas beaucoup de vagues. Beaucoup de gens ont compris qu’elle avait une démarche de développement et qu’elle présentait le meilleur profil. Donc nous avons porté notre choix sur elle », fait remarquer une habitante de Niaguis.  

Politicienne, intellectuelle, modèle
Depuis 2019, Victorine est vice-présidente de l’association des anciens du lycée Lamine Guèye. C’est en effet dans cet établissement dakarois qu’elle a décroché son baccalauréat. Elle avait alors quitté son Niaguis natal pour poursuivre ses études à Dakar, pour y retourner, triomphante, en tant que premier magistrat de sa commune. 

Après le Bac D, la quête du savoir l’a menée à Saint-Louis. A l’Université Gaston-Berger, Victorine étudie les finances  pour obtenir, en 2000, une maîtrise. C’est le début d’une vie professionnelle. Elle navigue de  la microfinance, à la gestion des entreprises et à l’administration publique. Elle-même détaille son parcours en ces termes : « c’est après l’obtention d’une maîtrise en 2000 que je me suis investie dans des projets de développement, dans le secteur de la microfinance. Trois ans plus tard, après une spécialisation sanctionnée par un master 2 en finance, j’ai évolué pendant plus de dix ans dans le secteur privé, dans la gestion des entreprises ». 

Cette riche expérience l’a d’ailleurs conduite avant sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat chargée du Logement par le Président de la République, à plusieurs postes dans les métiers de la finance d’entreprise. Ainsi sera-t-elle Daf du Groupe Futurs  Médias. Un poste qu’elle quitte pour intégrer l’administration publique en tant que responsable du pôle des affaires administratives au sein du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal Emergent.

 L’actuel maire de Niaguis a aussi travaillé pour la mise en place de la Délégation générale à l’entreprenariat des femmes et des jeunes (Der/Fj), qui est l’un des projets de développement du Chef de l’Etat. Cette expérience lui a permis d’une part, de s’imprégner des projets et politiques publics initiés par le Président Macky Sall et de mesurer leur pertinence dans la prise en charge des attentes des populations. 

 Aujourd’hui, Victorine Anquediche Ndeye est en train de se frayer un chemin dans la politique. Candidate malheureuse lors des législatives dans le département de Ziguinchor, elle n’en demeure pas moins l’héroïne de sa commune, Niaguis. 


Source: seneweb.com