Pour une affaire de “ndogou”La “ñarèle” assène 17 coups de couteau à la “awoo”

0
34


Single Post
Pour une histoire de Ndogou, la niarel assène des coups de couteaux à la Awoo
Horreur au quartier Ndamatou de Touba où la dame F. Mbaye a administré 17 coups de couteau à sa coépouse S. Diouf, pour une affaire liée aux préparatifs du “ndogou”. En riposte, la victime a également mordu la “ñarèle” au cours cette rude bagarre, selon des informations exclusives de Seneweb. Déférées lundi dernier par la police de Ndamatou, ces deux coépouses ont été envoyées en prison le même jour par le procureur de Diourbel. Seneweb revient sur le film de l’horreur !

Le quartier Ndamatou de Touba a été le théâtre d’une scène d’horreur qui a failli virer au drame. Une bagarre sanglante a opposé deux coépouses occasionnant des blessures réciproques.

En effet, à l’approche de l’heure de la rupture du jeûne, la première épouse (“awoo”), S. Diouf, avait étalé une nappe dans l’enceinte du domicile conjugal. Mais la deuxième épouse (“ñarèle”) F. Mbaye  a marché dessus avec ses chaussures pour y installer son lit en bambou, d’après des sources de Seneweb proches du parquet.

Irritée par cet acte “provocateur”, la “awoo” a intimé l’ordre à sa coépouse de ne plus passer sur la nappe avec ses chaussures. F. Mbaye lui aurait répondu par le mépris. Il s’en est suivi un échange de propos aigre-doux entre  elles. Puis la deuxième épouse s’est introduite dans sa chambre avant de ressortir  avec  un couteau.

La “ñarèle” assène plusieurs coups de couteau à la “awoo”

Selon nos sources proches du parquet, la “ñarèle” a surpris sa coépouse au moment où elle prenait son “ndogou”, pour lui asséner plusieurs coups de couteau dans le dos.

La “awoo” mord la “ñarèle” à la joue et à l’oreille

En riposte, la première épouse a mordu sa belligérante au niveau de sa joue droite et de son oreille. Elles seront ensuite séparées par le voisinage qui a accouru.

17 points de suture sur le corps de la “awoo”

Se vidant de son sang, la “awoo” a été évacuée à l’hôpital pour sa prise en charge médicale. Après traitement et examen, S. Diouf dispose d’un certificat médical attestant une incapacité temporaire de travail (Itt) de 21 jours. Également, 17 points de suture ont été dénombrés sur son corps, d’après le document médical versé dans le dossier.

Blessée également  au niveau de sa joue droite et de son oreille, la “ñarèle” F.Mbaye dispose aussi d’un certificat médical attestant une Itt de 07 jours.

Ainsi, l’affaire a fini par atterrir sur la table du chef de service du commissariat de Ndamatou. Après l’enquête diligentée par les hommes du commissaire Thiobane, les deux coépouses ont été déférées pour coups et blessures volontaires (Cbv) au parquet de Diourbel, depuis le lundi dernier.

Les deux coépouses envoyées en prison par le procureur

Aux dernières  nouvelles, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Diourbel les a placées, le même  jour, sous mandat de dépôt, d’après des sources de Seneweb.


Source: seneweb.com