Promadcinq choses à savoir sur l’arme fatale de la Douane

0
30


Single Post
Promad : cinq choses à savoir sur l’arme fatale de la Douane
Pan important de la stratégie Sénégal numérique 2025 ettraduction d’une recommandation forte de l’Organisation mondiale des douanes, ce programme renforce l’efficacité des soldats de l’économie dans la collecte de recettes et la lutte contre la fraude.

Ce jeudi 7 avril, la subdivision de la Douane de Kaolack va procéder à l’incinération d’une importante quantité de drogue et de médicaments saisis par ses agents. Dans le lot des stupéfiants, il y a du chanvre indien, de la méthamphétamine et de la morphine. La valeur de l’ensembledes produits impropres est estimée à près de 40 milliards de francs CFA, selon la Douane qui donne l’information.


Mi-février, les douaniers ont saisi des munitions de guerre à bord de l’Eolika, un navire battant pavillon guyanais. La valeur de la cargaison est estimée à trois milliards de francs CFA.

En 2021, malgré la crise sanitaire qui a perturbé les échanges commerciaux internationaux, les liquidations douanières ont atteint 1176 milliards de francs CFA contre 1020 milliards en 2020.

Aussi bien dans la collecte de recettes que dans la lutte contre la fraude et le trafic de substances interdites, la douane sénégalaise s’illustre par des performances remarquables. Cela n’a pas échappé au ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.«Pour tous ces résultats fort appréciables, je voudrais transmettre au directeur général des Douanes, Monsieur AbdourahmaneDièye et à l’ensemble des agents des Douanes, les vives et chaleureuses félicitations de Son Excellence Monsieur MackySall, Président de la République auxquelles j’associe les miennes», a déclaré le ministre le 26 janvier dernier lors de la cérémonie de lancement du Journée internationale de la douane.

Le Programme de modernisation de l’administration des douanes (Promad) vise à améliorer ces résultats à travers le renforcement des capacités opérationnelles des soldats de l’économie. Voici cinq choses à savoir sur ce programme.

1. Avantage pour les opérateurs économiques

Le Promad se traduit par «une réorganisation des services et procédures, un renforcement des moyens d’intervention et d’action, une meilleure gestion et capacitation des ressources humaines (de l’administration douanière) en vue d’une meilleure prise en charge de nos missions à travers un service de qualité à même de booster l’activité économique et contribuer à la notation positive du Sénégal».

On le voit bien, le Promad n’est pas juste un outil de coercition. Il est également destiné à booster l’activité économique en ce sens qu’il «offre plusieurs avantages aux opérateurs économiques». Parmi ceux-ci,«l’accélération du traitement des dossiers avec des délais de passage en douane plus courts»,la «sécurité de la chaîne logistique» et l’«éradication de la concurrence déloyale liée à la fraude».

2. Prélèvement Promad, «un ticket libérateur»

Le Président MackySall a institué en juillet 2021, par décret, un prélèvement de 3% sur les marchandises mises à la consommation sous le régime du droit commun. Son effectivité n’induit pas une hausse des prix des produits de grande consommation. De plus, ce prélèvement «se veut un instrument de rationalisation des perceptions diverses dues au titre des formalités de dédouanement qui ont été agrégées en un paiement unique qui constitue un véritable ‘ticket libérateur’».

3. Académie régionale des douanes

La formation et le renforcement de capacités constituent un des cinq axes majeurs du Promad. Leur prise en compte dans le cadre de la mise en œuvre du programme va se traduire par la création au Sénégal d’une Académie des Douanes. Il s’agira de familiariser les douaniers à de nouvelles méthodes d’action comme, notamment, «l’usage des contrôles non intrusifs, l’utilisation des drones, de la cynotechnie».

«L’environnement des échanges internationaux de marchandises caractérisé par une exigence de célérité et de facilitation du commerce légitime, requiert de la part de l’Administration des Douanes le recours à des méthodologies de contrôle basées sur la sélectivité», justifie la Douane dans la présentation du Promad.

4. Dans le prolongement du SN2025

Le Promad est un pan important de la stratégie Sénégal numérique 2025 (SN 2025) lancée en 2016. L’objectif de ce programme est «de faire du numérique, un moteur de développement économique et social à l’horizon 2025». Le slogan du programme, «le numérique pour tous et pour tous les usages en 2025 au Sénégal, avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant», en dit long sur cette ambition.

La SN 2025 comporte quatre axes prioritaires dont l’un consacre «une administration connectée au service du citoyen et des entreprises». Au niveau de l’administration douanière, cela doit se traduire, au-delà de la dématérialisation des procédures douanières déjà acquise, par la généralisationdu télépaiement des droits et taxes d’entrée.

5. Une recommandation de l’OMD

Le thème de l’édition 2022 de la Journée internationale de la douane, célébrée le 26 janvier dernier, est : «Accélérer la transformation numérique de la douane en développant une culture de la donnée et un écosystème performant». A travers ce thème, l’Organisation mondiale des douanes invite «la communauté douanière internationale à promouvoir ce thème tout au long de l’année et au-delà, et à examiner comment opérer dans un environnement entièrement numérique et comment créer un modèle opérationnel qui capture et exploite les données de l’ensemble de l’écosystème commercial».

Cette recommandation, coïncidant avec la mise en œuvre de la SN 2025, montre la pertinence du Promad qui ouvre la voie à la «Douane de demain».


Source: seneweb.com