logo

Propos islamophobes : Imam Kanté s’en prend aux imams qui défendent la FranceParMaimouna SANÉ 27/10/2020 à 11:10

Perfect chest workout
Perfect chest workout
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


L’Imam Kanté n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour tancer rageusement ces imams d’origine maghrébine qui prennent la défense de la France suite aux récentes caricatures du Prophète Seydina Mouhammad ( SAWS)

In extenso

Ces imams, nouveaux patriotes ou harkis de France

Quand j’entends ces imams d’origine maghrébine notamment parler et défendre la grandeur de la Nation française, je me dis : soit ils ont peur d’être expulsés, soit ils feignent d’oublier que leurs nations d’origine aussi sont grandes. Elles qui ont accepté toutes sortes de sacrifices, et sont entrées dans l’histoire (on se rappelle le discours de Sarkosy) pour avoir farouchement résisté à la colonisation française.

Ils oublient aussi que le grand Charles de Gaule avait interdit ce magazine qui s’est mué par la suite en Charlie Hebdo, ce torchon qui est la cause de la pagaille actuelle tant islamophobe elle est est.

Ce sont ces grandes résistances armées ou pacifiques qui ont fait que ces imams français et nouveaux nationalistes ont trouvé dans leurs pays d’origine ce qui a fait d’eux des musulmans. On peut en dire autant pour le Sénégal avec ce qu’ont fait nos vaillants chefs religieux.

Si mes souvenirs sont bons, c’est Birago Diop qui a dit que “quand la mémoire va chercher du bois dans la brousse, elle revient avec les fagots qui lui plaisent”.

La mosquée “nationaliste” de Paris qui est pour la liberté de caricaturer en France semble moins disposée à accepter que depuis les pays musulmans, des voix s’expriment librement pour le boycott des produits venant de la grande nation qui a donné des papiers à ces imams des “lumières” . C’est vrai que nombre d’entre eux savent ce qu’ils ont enduré pour avoir les papiers du “bonheur” d’être français.

C’est alors, l’occasion pour eux d’être reconnaissants à la France qui humilie les femmes portant le voile (cette orientation vestimentaire n’est pas un choix libre de la femme musulmane), leur interdit d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires, traite de potentiels terroristes les jeunes qui prient les nuits de ramadan, se moque des prophètes et se dit choquée de voir les musulmans s’organiser pour manger halal.

Wa Salam



SÉLÉCTION DE LA RÉDACTION