Rapt d’enfantnouvelles révélations sur la ravisseuse de «Bébé Aïda»


Single Post
Rapt d’enfant : nouvelles révélations sur la ravisseuse de «Bébé Aïda»
Sira Diallo, la ravisseuse de «Bébé Aïda», a été déférée hier, jeudi, au parquet de Pikine-Guédiawaye. Elle est poursuivie pour séquestration et enlèvement d’enfant.

Avant de l’envoyer chez le procureur, les policiers ont dû s’y employer à plusieurs reprises avant d’obtenir une déposition authentique de la part de la mise en cause. Libération informait dans son édition d’hier, jeudi, que la dame avait menti sur son identité et sur sa nationalité.

Elle avait déclaré se nommer Sira Dramé, alors qu’elle s’appelle Sira Diallo, et être de nationalité gambienne alors qu’elle est sénégalaise.

Enquête et Source A de ce vendredi ont fait d’autres révélations sur la ravisseuse de «Bébé Aïda», qui est âgée de 25 ans et mariée à un immigré établi en Allemagne. L’exploitation de son téléphone a permis aux enquêteurs de se rendre compte de sa fascination pour les enfants : 64 photos de bébés ont été retrouvées dans son appareil.

Sira Diallo, qui avait initialement déclaré avoir passé sept mois Dakar, y séjourne en réalité depuis sept ans d’après les enquêteurs. Elle a habité tour à tour à Mbao, à Bène Baraque et à Pikine Icotaf.

Elle a travaillé comme ménagère à Derklé entre 2016 et 2021. Cette information a été confirmée par son ex-patronne, O. Doucouré, qui a été retrouvée et entendue par les enquêteurs.

Avant d’enlever «Bébé Aïda», Sira Diallo avait dans sa ligne de mire, d’après les policiers, la fille de sa voisine Sadio Kane, une fillette du nom de Mama Diarra. Elle demandait à la mère de l’enfant de lui envoyer les photos de sa fillette.

Sadio Kane a confirmé les faits et ajouté avoir un jour croisé Sira Diallo portant «Bébé Aïda» dans son dos. Et lorsque, surprise, elle lui a demandé l’identité et la provenance de l’enfant, Sira Diallo aurait déclaré qu’il s’agissait de la fille de sa sœur hospitalisée.


Source: seneweb.com