Recasement Au Cices : Le Oui Mais, Des Vendeurs De Moutons

37
Single Post


Single Post
Tabaski , le point de vente de moutons au Cices
Les conséquences des travaux du BRT se font sentir en cette veille de fête de Tabaski. Ces emprises étaient, les années précédentes, transformées en lieu de vente de moutons communément appelé « daral ».

Aujourd’hui, ces éleveurs se sont installés, avec l’aide des autorités, au Centre International du Commerce Extérieur (C.I.C.E.S). Un tour sur les lieux a permis d’apprécier les conditions d’installation et de discuter avec les nouveaux occupants de la foire.

Certains parmi les éleveurs rencontrés trouvent les conditions agréables. La zone est spacieuse, bien fournie en eau et en électricité. Par ailleurs, il existe des délimitations entre les différents points de vente.

La seule inquiétude par contre réside dans le fait qu’il semble exister un défaut de communication. Les vendeurs craignent de vendre moins par rapport aux années précédentes. Aussi, ils informent que la décision de venir au CICES n’est pas acceptée par tout le monde. Ainsi, des récalcitrants continuent de rester dans les emprises du BRT. Une situation qui à la limite fruste ceux qui ont effectué le déplacement.

La capitale sénégalaise à chaque veille de Tabaski changeait de visage. L’encombrement causé par l’installation des points de vente de moutons et surtout de manière informelle était décrié un peu partout. Aujourd’hui un début de solution semble voir jour avec l’installation de vendeurs au CICES.