“Rupture” d’oxygène : Abdoulaye Diouf Sarr apporte des précisions…ParKhalil Kamara 25/07/2021 à 14:52

71
logo


Nous avons un stock de plus de 100 mille m3 et avons commandé 35 centrales“, a assuré Abdoulaye Diouf Sarr. Le ministre de la Santé apporte ainsi un démenti face aux rumeurs selon lesquelles le Sénégal serait confronté à une rupture d’oxygène. Il s’en est expliqué dans l’émission “Objection”, ce dimanche sur Sud Fm.

Besoin en oxygène très important…

Il n’y a jamais eu de rupture d’oxygène au Sénégal depuis le début de la pandémie… Je crois qu’il est important d’être dans une approche pédagogique et dire aux Sénégalais de manière claire ce qui se passe. Dès le début de la pandémie, nous nous sommes inscrits dans une perspective de doter les Cte de centrales d’oxygène, un mécanisme de production d’oxygène au niveau même de la structure. Cela s’explique par le fait que le besoin en oxygène pour cette pandémie est très important“, précise le ministre de la Santé.

25 centre de santé dotés de centrale d’oxygène…

Avant de poursuivre : “Dans une pathologie normale, on peut avoir besoin en moyenne jusqu’à 6 litres d’oxygène par minute. Mais dans le cadre de la Covid-19, il y a des cas qui vont jusqu’à 25 litres d’oxygène par minute. La consommation en oxygène est très importante. Ainsi, on s’est dit que l’objectif c’est de faire en sorte que tous les Cte soient dotés de centrale à oxygène, et tous les hôpitaux du pays sont dotés de centrale d’oxygène. 25 centre de santé sont dotés de centrale d’oxygène“.

Un stock de plus de 100 mille m3 d’oxygène…

En plus, pour parer à toute éventualité, on contractualise avec des structures qui produisent de l’oxygène pour les stocker afin de venir éventuellement en secours en cas de besoin. Présentement, au moment où je bous parle, en plus de la production endogène aux structures, nous avons un stock de plus de 100 mille m3 d’oxygène qui sont aujourd’hui disponibles, capables de venir en secours de manière permanente aux Cte… Tout de même, il peut y avoir un déficit de lits dans quelques structures, des difficultés dans la régulation, des incompréhensions… Pour terminer de manière globale l’autonomisation du pays en oxygène, nous avons 35 centrales d’oxygène qui ont été commandées et qui seront livrées à partir du 12 août“, souligne Abdoulaye Diouf Sarr.


Source: senego.com