Sanctions à l’UCAD : “Cette décision n’est ni légale, ni fondée sur le droit, elle est politique”ParThierno Malick Ndiaye 06/07/2021 à 13:39

42
logo


Pape Abdoulaye Touré est une des victimes des sanctions prononcées contre une cinquantaine d’étudiants par le conseil de discipline de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). L’étudiant en Licence 2 à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) a été exclu pour 5 ans. Pape Abdoulaye Touré clame son innocence et accuse le Recteur de l’Ucad.

Déception 

Après avoir rappeler les faits antécédents, Pape Abdoulaye Touré et ses camarades ont pointé du doigt le Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. “Nous avons été tous déçus des résultats sortis du conseil de discipline. Tous les membres de la coalition COCC ont pris au moins 2 ans de sanctions. Nous avons plus de 5 éléments, suspendus au moins 5 ans. C’est vraiment triste. Mais, cela ne nous surprends pas guerre“, a déclaré Pape Abdoulaye Touré, ce mardi, face à la presse, à la faculté de droits, à Dakar.

Le recteur accusé

Si aujourd’hui, on envoie un message collectif au recteur et moi personnellement on me suspend pour 5 ans parce que tout juste je suis activiste. Il y a de quoi s’inquiéter. Cette décision n’est ni légale, ni fondé sur le droit. Elle est purement et simplement politique. N’oublions pas que notre recteur est nommé par décret. Cela veut tout dire“, désole M. Touré.

Injustice

Selon lui, cette affaire ne doit pas passer. Il appelle les autorités à se ressaisir avant qu’il soit trop tard. “C’est une injustice. Nous allons mener la bataille dans toutes ses formes. Nous ne reculerons devant rien. Le recteur veut déstabiliser notre université. Il est tenu comme le seul et unique responsable de cette situation.  Nous interpellons directement le chef de l’Etat pour lui dire que nous n’accepterons pas cette injustice“, a conclu Pape Abdoulaye Touré.


Source: senego.com