Sénégal, Difficile de trouver un successeur à Macky Sall ! (Biguine Gueye)

0
83


Le 24 mai 2014, Shimon Perez dans le Figaro écrivait : “À notre époque, un dirigeant qui veut laisser son nom dans l’histoire doit comprendre que son rôle est d’assister, et non de gouverner.” Parfaitement en phase avec lui, nous croyons fermement que Macky Sall sait qu’il n’est pas un dirigeant, mais un assistant.

L’actuel président de la République du Sénégal est franchement plus social que libéral. Ce pur produit de l’école publique sénégalaise comprend son peuple. Il maîtrise les pulsions des profondeurs de son pays. Macky Sall ne respire que pour le mieux être du Sénégalais lambda. C’est la raison pour laquelle il a enclenché ce vaste programme appelé PSE, qui traverse tout le territoire national. Il n’existe pas une seule portion de notre Nation que ce plan n’ai pris en compte.

Que chacun, là où il se trouve, regarde autour de soi. En ces moments où le monde entier se cherche face à l’expectative de la COVID-19 et de la subite guerre en Ukraine, le Sénégal grâce à son chef d’état, président en exercice de l’Union Africaine, fait partie des États les plus écoutés et les plus influents de la planète. Grâce bien sûr, à son président.

Qu’on ne nous parle plus de sweet beauté ! La justice sen occupera. Qu’on nous préserve des histoires de parrainage, d’élections, de calendrier républicain, que sais-je ? Nous avons dépassé ces questions. Le Sénégal est un pays respecté. C’est un état de droit au sens le plus absolu du terme. Depuis les précurseurs, le flambeau est bien tenu par le président Macky Sall. N’en déplaise à ses détracteurs.

Sachons raison garder et élevons le niveau du débat. Tel que suggéré par le chef de l’exécutif qui jamais ne jette le discrédit sur ses adversaires, furent-ils les plus méchants à son encontre. Le Sénégal est à la croisée des chemins. Faisons bloc chers compatriotes et refusons de nous faire embarquer par les fossoyeurs de l’intérêt public, de l’intérêt supérieur de notre Nation.

Les hommes passent, les institutions demeurent. Le jour où Dieu en Décidera, Macky Sall passera et d’autres viendront. Pour le moment, c’est lui qui est aux manettes. Jusqu’à quand ? Seul le Créateur Sait. Mais au vu de ses ambitions et de ses innombrables réalisations, le peuple dans sa majorité souhaite qu’il soit encore à la tête de ce pays jusqu’en 2035 moins. Car voir mieux que lui est difficile. Car parler beaucoup plus que lui est tellement facile. Hors du terrain, les joueurs les plus nuls sont les plus bavards. Difficile reste en tout cas de trouver au Sénégal, un successeur à Macky Sall. En avant donc Macky, meilleur président d’Afrique !

Mamadou Biguine Gueye.


Source: yerimpost.com