Sofiane Diop-Boubacar KamaraPeuvent-ils apporter un plus à la tanière ?

0
38


Single Post
Sofiane Diop-Boubacar Kamara : Peuvent-ils apporter un plus à la tanière ?
Après la qualification de l’équipe nationale du Sénégal au Mondial Qatar 2022, le sélectionneur Aliou Cissé et certains fédéraux sénégalais semblent intéressés par des « renforts » notamment Boubacar Kamara (OM) et Sofiane Diop (As Monaco). Ces binationaux peuvent-ils apporter quelque chose à l’équipe nationale ? Seneweb pose le débat.  

Sa vidéo était devenue virale : arborant un maillot de l’équipe nationale du Sénégal, Boubacar Kamara (22 ans), joueur de l’Olympique de Marseille, a exprimé sa joie après le sacre des Lions de la Téranga en finale de la Can contre l’Egypte. Quelques jours auparavant, l’international espoir français Sofiane Diop a, lui aussi, posté sur ses réseaux l’image d’Abdou Diallo (buteur, ce jour-là) pour célébrer la victoire des Lions face au Burkina Faso en demi-finale. Des gestes qui prouvent que la bande à Sadio Mané ne laisse pas indifférent ces deux cadres français, tous de pères sénégalais.

Pour beaucoup d’observateurs du foot sénégalais, Diop et Kamara doivent intégrer la sélection nationale en perspective de la prochaine Coupe du monde, prévue au Qatar. D’ailleurs, interrogé par la télévision nationale, quelques jours après le sacre du Sénégal lors de la Coupe d’Afrique des Nations, le sélectionneur des Lions de la Téranga, Aliou Cissé a évoqué l’avenir de sa sélection et tempéré la possible intégration de binationaux dans les prochains mois.

« Nous voulons toujours améliorer l’équipe, apporter de la concurrence mais il ne faut pas faire n’importe quoi. Il y a une dynamique, une ossature, il ne s’agit pas de prendre pour prendre. Il faut aller chercher des joueurs capables de nous apporter un plus, là où nous sommes en manque. Que ce soit Boubacar Kamara, Sofiane Diop ou Malang Sarr, ce sont des joueurs qui sont amenés à rejoindre l’équipe. Mais il ne s’agit pas de faire une révolution dans un groupe qui est champion d’Afrique », a expliqué le technicien.

« Je suis réfléchi car je sais que la stabilité d’un groupe est fragile. Je parle beaucoup d’état d’esprit, de comportement, d’attitude car c’est pour moi la clé. (…) Ce qui nous fera gagner, c’est avoir des joueurs intelligents, patriotes qui savent où ils sont et ce qu’attend le peuple », a expliqué Cissé.

Boubacar Kamara et Sofiane Diop, la réalité des chiffres
Originaire à la fois du Sénégal par son père, et du Maroc par sa mère, Sofiane Diop (21 ans) est né à Tours. Il est formé au Stade rennais, où le futur entraîneur de l’équipe première Julien Stéphan va plus particulièrement lui donner sa chance alors en équipe réserve. Il signe son premier contrat professionnel, le 29 juin 2018 avec l’AS Monaco. Le milieu monégasque a joué cette saison 42 matchs, toutes compétitions confondues. Auteur de 6 passes décisives, il a également marqué 9 buts, tous en Ligue 1 française (dont les 7 de l’intérieur de la surface). Selon leurs statistiques consultées par Seneweb, il a réussi 56,76% de ses dribbles, fait 34 tirs, dont 16 cadrés, et a réussi 77,59% des passes. A noter, toutefois, qu’il n’est pas titulaire indiscutable. D’ailleurs, il est entré 14 fois en cours de jeu avec l’As Monaco cette année.

Formé à l’Olympique de Marseille où il fut capitaine des équipes de jeunes, Boubacar Kamara (22 ans) y débute en professionnel fin 2016. Lors de la saison 2017-2018, il participe à la campagne européenne jusqu’en finale de la Ligue Europa. Durant l’exercice suivant, Kamara devient titulaire au sein de la défense olympienne. Il participe ensuite au titre de vice-champion de France 2019-2020.

Kamara passe par toutes les équipes de France de jeunes à partir des moins de 17 ans. Après sa participation à l’Euro U17 de 2016, il remporte le Tournoi international U18 de Limoges la même année, puis atteint les quarts de finale de l’Euro U19 de 2018 et les huitièmes de la Coupe du monde U20 de 2019.

Même s’il est milieu défensif, (53,97 duels gagnés cette saison), il est l’auteur d’un but en Ligue 1 cette année, avec 19 tirs, dont 4 cadrés. Il a également réussi 50% de ses dribbles et 90,78% de ses passes. Sur les 39 matches disputés, il est entré 4 fois remplaçant.
« Éclairer le jeu pour des attaquants »

[Photo Lamine Mboup]
Avec le retour probable de Krépin Diatta, absent de la dernière Can pour cause de blessure, et le duo Idrissa Gana Guèye et Nampalys Mendy, qui a gagné en expérience, certains spécialistes estiment que le staff technique devrait plutôt rester sur la dynamique. Mais, l’arrivée de ces deux jeunes peut aussi apporter une plus-value dans le milieu des Lions. Car, cela pourrait permettre à Aliou Cissé de diversifier ses choix tactiques surtout dans une compétition comme la Coupe du monde de football.  

Ancien attaquant international sénégalais, Lamine Mboup pense que le coach Aliou Cissé doit avoir besoin de ces jeunes joueurs vu la façon dont il pense jouer la Coupe du monde. Maintenant, dit-il, « par rapport à Sofiane Diop, nous avons sûrement besoin de sa lecture technique de meneur et qui pourrait, dans certains matchs éclairer, le jeu pour nos attaquants ».

Toutefois, selon lui, le milieu monégasque doit d’abord batailler fort pour gagner sa place en club. « Il faudra qu’il gagne sa place de titulaire à part entière et montrer sa valeur pour espérer une convocation », a ajouté M. Mboup.

S’agissant du cas de Boubacar Camara, l’ancien joueur de la Jeanne d’Arc de Dakar, d’Al Masry (Egypte) et de Martigues (France) reconnaît qu’il mérite d’être sélectionné en équipe nationale. « Il est bon et comme il est jeune, alors que nous avons des trentenaires, il faudra lui donner l’opportunité de montrer sa valeur et essayer de gagner sa place en sélection lors des matchs amicaux. Ce serait un plus de complicité avec Pape Gueye », a-t-il confié à Seneweb.

Mieux, d’après le consultant, le Sénégal peut élargir la liste et jeter son dévolu sur, par exemple, Amadou Onana de Lille, petit-fils de Bécaye Sène, qui est Sénégalais. « Il peut nous être d’un grand apport au milieu », jure l’ancien footballeur.

« Les joueurs qui viennent en équipe nationale doivent venir avec une motivation. Il ne s’agit pas d’aller supplier un joueur. On ne va courir derrière personne », avait insisté le sélectionneur national, Aliou Cissé.


Source: seneweb.com