Sommet extraordinaire de la CEDEAONouvelles lourdes sanctions contre le Mali et la Guinée ?

Sunufm Radio
Sunufm Radio
Développeur: GS3 Sénégal
Prix: Gratuit


Single Post
Sommet extraordinaire de la CEDEAO : Nouvelles lourdes sanctions contre le Mali et la Guinée ?
Ce jeudi,  en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, se tient un sommet extraordinaire de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest- (Cédéao). Rendez-vous qui devrait être principalement consacré à la Guinée et au Mali.

Apparemment, l’institution ouest-africaine devrait prononcer des sanctions fortes contre les deux pays, dirigés par des régimes militaires. C’est ce que révèle une source diplomatique à Jeune Afrique : « Dans l’un et l’autre cas, pour l’instant, la tendance est au retour de sanctions fortes. La quasi-totalité des chefs d’État considère qu’à la différence du burkinabé Paul-Henri Damiba, les militaires au pouvoir à Bamako et à Conakry les ont suffisamment menés en bateau. Certains vont jusqu’à souhaiter que soit agitée la menace d’un dépôt de plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes commis contre des populations civiles, notamment au Mali. »

Hier, le président en exercice de l’organisation des Etats ouest-africains (Cédéao), Umaro Sissoco Embalo, a prévenu mercredi la junte guinéenne que le pays allait au devant “de lourdes sanctions” si elle persistait à vouloir se maintenir au pouvoir trois ans.

Trois ans au pouvoir avant un retour de civils élus, “c’est inacceptable pour la Cédéao. Inacceptable et non négociable”, a déclaré le président bissau-guinéen dans un entretien aux médias français RFI et France 24.

Rencontre Goïta-Doumbouya

La veille de ce sommet, le chef de la junte guinéenne, Mamady Doumbouya, est arrivé au Mali pour participer à la fête de l’indépendance de ce voisin également dirigé par des militaires.

Ce déplacement du colonel Mamady Doumbouya, le premier hors des frontières depuis que lui et ses hommes ont pris le pouvoir par la force en septembre 2021, n’a donné lieu à une communication publique qu’après son arrivée.

Le colonel Doumbouya “a été accueilli, avec tous les honneurs, à sa descente de l’avion présidentiel de la République du Mali, par le président (Assimi) Goïta”, chef de la junte malienne, ont indiqué les services de ce dernier dans un communiqué qui parle de “visite d’amitié et de travail”.

Les autorités maliennes ont envoyé l’avion chercher le colonel Doumbouya à Conakry. Des photos diffusées par les autorités maliennes montrent les deux hommes en treillis et béret effectuer le salut militaire.

“Je suis à Bamako à côté de mon frère, le président Assimi Goïta, pour fêter l’indépendance du Mali et accompagner le peuple malien, qui est un peuple frère”, dit le colonel Doumbouya cité dans le communiqué.


Source: seneweb.com