“Sonko présenté comme un pion de l’Occident contre le bloc de l’Est…” (Par Thierno Diop)ParCheikh Tidiane Kandé 28/06/2021 à 17:04

114
logo


J’ai beaucoup hésité avant de rédiger les lignes qui suivent, on va encore me taxer de “jaloux”, mais que faire alors du droit des Sénégalais à l’information qui les concerne plus directement?

En clair, dans cette vidéo qui date de quelques heures seulement, le géopoliticien belge Luc Michel présente Ousmane Sonko comme un pion de la France, pour endiguer la percée de certains concurrents de Paris au Sénégal, qui lorgnent nos immenses ressources gazières et pétrolières.

Pourtant, aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, le leader de Pastef a assoupli sa ligne dure contre la France, et par extension, contre l’Occident. Il a même édifié une coalition panafricaine avec l’opposant tchadien Succès Masra, bien en cour auprès du département d’Etat américain, selon les révélations de la très bien introduite Lettre du Continent.

A cet égard, je vous ai récemment dit que même le fait de l’inviter pour débattre sur la nouvelle monnaie ECO, là où des panafricanistes éprouvés comme Nathalie Yamb ont décliné, participerait d’une stratégie de communication machiavéliquement travestie en opération anti-Françafrique.

Luc Michel, décrit comme un membre de la presse “pro-russe” que dénonce Emmanuel Macron, est souvent dur avec Macky Sall et Alassane Ouatara, ou encore le mouvement Y en a marre et son bailleur l’Américain George Soros.

C’est pourquoi – quand bien même tout ce qu’il raconte n’est pas vérité ex cathedra – j’ai été surpris de l’entendre dépeindre Sonko sous les traits d’un homme que les Français ont fini de retourner, comme ce fut le cas avec Hissène Habré, au début des années 80, pour contenir les assauts de Kadhafi, menaçant, depuis le Tchad, la sphère d’influence africaine de Paris.


Source: senego.com