Sous-préfecture de Bandafassi Macky nomme un mort

67
Single Post


Single Post
Sous-préfecture de Bandafassi : Macky nomme un mort
L’affaire est partie pour être la grosse fausse note du grand chamboulement opéré dans l’administration territoriale, en conseil des ministres, ce mercredi 23 juin 2021. La nomination de “Monsieur Moussa GADIO, ancien Adjoint au Sous-Préfet de l’arrondissement de Thiès Nord, au poste de sous-préfet de l’’arrondissement de Bandafassi”, est accueillie avec dérision dans la toile. Et pour cause ! Cet instituteur est décédé depuis février dernier au centre hospitalier Amadou Sahir Ndièguène où il était interné.
« Moussa Gadio est décédé depuis février et il vient d’être nommé sosu-préfet de Bandafassi… Sétal li rek. Repose en paix ! » ; « La peur ! Nenalène dafa tepatiku ! Tit na ba nommer ku faatu depuis février Yalnako borom bi xaaré Aldiana » ((Il a tellement peur qu’il vient de nommer une personne décédée depuis février), raille le secrétaire national à la communication du Pastef, El Malick Ndiaye.
Une situation du reste assez cocasse que le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome a essayé de rectifier. Dans un communiqué de presse, le ministre vient corriger cette grosse méprise, signalant que « c’est monsieur Lamine Diop, agent technique d’agriculture (ATA), matricule de solde n 605 448/C, précédemment adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Sakal, qui est nommé sous-préfet de l’arrondissement de Bandafassi en remplacement de Monsieur Mamadou Moustapha Seck, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ».
Il est à préciser également que Moussa Gadio n’était pas adjoint au sous-préfet de Thiès-Nord, mais de Thiès-Sud. 


Source: seneweb.com